20.07.2021

Paperjam :”Nicolas Henckes chez Hospilux”

Le directeur de la CLC sur le départ Nicolas Henckes dirigera dès le 1er janvier 2022 Hospilux, une société spécialisée dans la vente à distance de matériel médical au Luxembourg.

Nicolas Henckes l’avait annoncé en juin dernier : il comptait redevenir patron. On sait désormais où le directeur de la clc sur le départ officiera: chez Hospilux.

Cette entreprise basée à Contern se présente comme le leader de la vente à distance de matériel médical au Luxembourg, tant à destination du secteur public que du privé. L’an dernier, ses ventes ont dépassé les 25 millions d’euros.

 

Claude Bindels en retrait

L’entreprise fondée dans les années 1980 emploie 49 salariés. Elle est actuellement dirigée par son propriétaire Claude Bindels, qui va céder son siège de directeur général à Nicolas Henckes tout en restant actionnaire unique et en assurant le rôle de pharmacien, indique un communiqué de presse.

«Nicolas est un entrepreneur expérimenté et il est le candidat idéal pour diriger la société», a réagi Claude Bindels. «Il sera à même de mener la digitalisation et la modernisation de l’entreprise tout en poursuivant son développement commercial».

 

J’ai toujours su que je reprendrai un jour une direction d’entreprise, car c’est dans mon ADN., Nicolas Henckes, Futur directeur général,  Hospilux

«J’ai toujours su que je reprendrai un jour une direction d’entreprise, car c’est dans mon ADN. Hospilux S.A. est une entreprise florissante dans un secteur d’avenir, mais très concurrentiel et en constante évolution. Le secteur de la santé, que je connais bien, est de plus un secteur à haute responsabilité morale. J’ai hâte de relever ce nouveau défi aux côtés d’une équipe très professionnelle et engagée», a commenté Nicolas Henckes.

Le Luxembourgeois dirige la clc depuis 2017. Avant cela, le lobbyiste a officié 7 ans à l’UEL et a dirigé la start-up Legitech. Diplômé de HEC Paris, l’avocat a aussi officié au Barreau de la Ville Lumière.

 

Lire l’article sur le site de Paperjam.

La clc dans la presse.