L’initiative Pakt PRO Commerce a été lancée en avril 2016 par le Ministère de l’économie (MECO), la Chambre de Commerce (CdC) et la Confédération luxembourgeoise du commerce (clc), organisation faîtière du commerce de détail. Si le Grand-Duché de Luxembourg est devenu une zone économique majeure de la Grande Région au fil des dernières années, l’évolution des habitudes de consommation pose de nouveaux enjeux auxquels il est nécessaire de répondre par des mesures appropriées. L’initiative Pakt PRO Commerce a pour but de favoriser une prise de conscience générale du problème afin de développer des solutions adaptées en collaboration avec divers partenaires.

Les structures du commerce de détail perdurent à travers le changement. Le comportement du consommateur ne cesse de se modifier et gagne en complexité ; l’évolution démographique nécessite une adaptation des concepts commerciaux ; la digitalisation impacte presque tous les domaines de la société. Il en résulte des lacunes dans la distribution de proximité, et la disparition des commerces indépendants « gérés par le propriétaire » a des conséquences parfois dramatiques sur l’attractivité et la personnalité des centres-villes. Outre sa fonction d’approvisionnement local, le commerce en points de vente fixes a une fonction patrimoniale (cohérence du discours urbain et architectural), mais également un rôle de lien social et, bien sûr, une mission économique dans les villes et les communes. La multiplication des fermetures est donc un problème structurel qui impacte tout la ville.

Pour réussir le développement d’une activité commerciale à notre époque où tout va vite et mettre en lumière des possibilités d’évolution résolument tournées vers l’avenir, il faut des conditions propices. Le Pacte a pour mission de s’assurer des démarches entreprises pour améliorer ces conditions : une nouvelle dynamique du commerce de détail ; plus de compétence et d’emploi dans le secteur ; un aménagement du commerce de détail en adéquation avec les besoins de la population et l’évolution démographique ; le développement d’un commerce multicanal ; une meilleure commercialisation de la place économique et, enfin, une hausse des ressources publiques.

Il faut faire face à l’évolution de nos cités et du commerce de détail dans un esprit d’ouverture : ouverture aux initiatives innovantes et à de nouvelles formes de collaboration et d’échanges qui inaugurent une autre façon de vivre la ville. Encourageons et suscitons les expériences à partir des constats d’évolution de la société : puisque les modes de vie s’individualisent, reconnaissons que les besoins des villes se diversifient.

Champs d’Activités

L’initiative Pakt PRO Commerce se divise en cinq axes thématiques, qui sont autant de grands axes de réflexion et d’action.

À l’heure actuelle, nous nous concentrons surtout sur les trois premiers axes du Pacte, à savoir, « Analyse/Intelligence du marché », « Digitalisation » ainsi que «Commerce urbain». Vous trouverez ci-dessous un aperçu des projets clé.

Analyse / Intelligence du marché

Une gestion commerciale proactive nécessite de se doter d’outils aptes à saisir en permanence les mutations rapides de l’environnement et déterminer les statu quo. Il est ainsi possible, le cas échéant, de prendre des mesures pour améliorer durablement la situation des communes et, par conséquent, du commerce de détail. L’observation et l’analyse des tendances de consommation ainsi que l’étude régulière du marché aident à reconnaître et comprendre les évolutions internationales et locales.

Grâce au « Cadastre du commerce », une base de données nationale sur le commerce, un tel outil est déjà disponible. La technologie GIS intégrée permet de représenter les données structurelles relatives au commerce de détail de manière cartographique. À l’heure actuelle, le projet est encore en phase pilote ; les différentes utilisations possibles sont testées et la meilleure manière de faire reste encore à développer. À l’avenir, le cadastre du commerce, combiné avec d’autres ressources, devrait former une base solide pour les observations du marché, les analyses et les décisions de développement politique aux niveaux régionaux et nationaux. Un projet venant compléter le cadastre consiste en l’installation de compteurs de fréquence de passage (People Counter) dans différents lieux dans les centres-villes.

Digitalisation

La révolution numérique influe sur tous les aspects de notre vie. Les villes, en tant que communautés humaines, sont directement impactées. Mais les attentes des citoyens/clients et les offres des institutions et des entreprises ne sont malheureusement pas toujours en adéquation. Nous avons choisi de nous pencher sur cette thématique et d’apporter notre aide au développement de modes de pensée et de méthodes de travail liés aux innovations numériques.

Commerce urbain

Les comportements des consommateurs se modifient et l’espace urbain évolue : les baisses de fréquentation à deux chiffres montrent clairement qu’il est vital de redynamiser les centres-villes dans une perspective de développement pérenne.
Dans le cadre du pacte s’est constitué un groupe d’échange d’expérience, dénommé ERFA (pour Erfahrungsaustausch). Il réunit des villes et communes où la présence de commerces de détail est encore significative. Le portail d’information procity.lu contribue également à la sensibilisation de chacun et au débat sur les solutions proposées.

La revitalisation des centres-villes est un enjeu majeur pour l’attractivité d’un pays : ce champ d’action du pacte s’inscrit donc tout naturellement dans les efforts d’amélioration de l’image de marque nationale (« Nation Branding »).