21.06.2021

Luxemburger Wort “Nicolas Henckes cède sa place à la tête de la clc”

L’actuel directeur de l’organisation patronale du secteur du commerce «relèvera un nouveau défi professionnel».

A compter du 1er janvier 2022, l’actuel directeur de l’organisation patronale du secteur du commerce «relèvera un nouveau défi professionnel». Ce dernier était en poste depuis 2017.

Après avoir été secrétaire général de l’UEL puis directeur de la Confédération luxembourgeoise du commerce (clc), Nicolas Henckes va retourner à ses «premières amours». A compter du 1er janvier 2022, celui qui incarne en partie le patronat au Luxembourg va «relever un nouveau défi professionnel» en redevenant «patron d’entreprise», indique-t-il. Référence à la création, en 2006, de la société Legitech, qu’il avait développée et dirigée jusqu’en septembre 2013.

Si le quadragénaire se refuse pour l’heure à préciser la prochaine étape de son parcours «puisque rien n’est signé, ni au Luxembourg, ni à l’étranger», il indique avoir choisi d’annoncer son départ «pour permettre à la clc d’avoir le temps suffisant de choisir la bonne personne» pour prendre sa place.

Dans un communiqué publié vendredi, la clc indique que ce départ s’inscrit dans la suite de l’accord trouvé en 2017, lors de son arrivée, puisque Nicolas Henckes avait indiqué qu’il serait disponible «pour une durée d’environ cinq ans». Durée légèrement écourtée qui aura été utilisée pour mener «un processus de réorientation stratégique et de réorganisation d’envergure», selon le communiqué officiel.

 

Lire l’article en entier en cliquant ici.

Lire le communiqué de presse de la clc en cliquant ici.