29.12.2020

Luxemburger Wort “Les commerces non essentiels bouclés après Noël”

A part l’alimentaire et les vendeurs de presse, tabac et essence, il ne devrait plus y avoir beaucoup de magasins ouverts à compter du 26 décembre et jusqu’au 10 janvier. C’est une des décisions prises par le gouvernement ce lundi.

Les centres-villes vont prendre une drôle d’allure, sitôt Noël passé. Et plus que les guirlandes et les vitrines multicolores, les rideaux de fer risquent de former un paysage bien triste. En tout cas, à l’exception des «commerces essentiels», plus aucune boutique n’aura la possibilité d’accueillir du public à compter du 26 décembre. Une pilule bien amère pour un secteur qui va décidément cette année d’ennui en surprise désagréable.

Après avoir mis à l’arrêt bars et restaurants jusqu’à mi-janvier, Paulette Lenert et Xavier Bettel ont donc annoncé que tout ce qui n’était pas alimentaire ou primordial au quotidien ne pourrait plus être vendu à compter du 26 décembre. Une des «décisions additionnelles» prises alors que les fêtes approchent avec ce que l’on sait de risque d’une reprise des infections covid.

(Journalist : Patrick Jacquemot – Photo : Shutterstock )

 

Lire l’article en entier en cliquant ici.