06.05.2020

Luxemburger Wort “Certains commerces doivent retrouver une clientèle”

Nicolas Henckes a accueilli avec une certaine satisfaction la réouverture des magasins pour le 11 mai. Mais le directeur de la Confédération luxembourgeoise du commerce (clc), attend davantage de l’Etat pour soutenir le secteur.

Au lendemain de l’annonce de la deuxième phase du déconfinement du pays, le monde du commerce retrouve un certain sourire. Toutefois, le directeur de la Confédération luxembourgeoise du commerce, Nicolas Henckes, ne «s’attend pas à un afflux massif des gens vers les commerces».

Comment avez-vous accueilli la réouverture des commerces qui est programmée pour ce lundi 11 mai?

Nicolas Henckes: C’est une bonne nouvelle pour notre secteur. Il était temps même si certains de nos membres attendaient cette décision une semaine plus tôt, soit pour le 4 mai.

Peut-on parler de soulagement pour l’ensemble du secteur?

Nicolas Henckes: Certains magasins ont besoin de rouvrir, c’est vital pour leur survie. L’Etat a mis en place une série d’aides mais clairement, ce n’est pas assez. Le gouvernement doit d’ailleurs communiquer sur ce sujet ce mercredi. Nous avons mis différents sujets sur la table comme les aides aux loyers, le payement des charges patronales sur le chômage partiel ou encore le financement des stocks. Nous attendons avec impatience ces annonces. Certaines entreprises seront donc fixées sur ce qui les attend au cours des prochains mois et chacun pourra prendre les décisions qui lui conviennent le mieux.

 

Lire l’article en entier en cliquant ici.