23.04.2020

Luxemburger Wort “36.087 tests au covid-19 effectués”

Stocks de printemps invendables et les problèmes de trésorerie pour financer les achats de collections des saisons futures, les boutiques de mode sont confrontées à des problématiques bien spécifiques. Fermés depuis le 16 mars dernier, ces commerces craignent de lourdes pertes. Pour limiter les dégâts, la FEMO, fédération de mode affiliée à la CLC, demande donc au gouvernement la réouverture rapide des magasins de vêtements.

 

Lire l’article en entier en cliquant ici.