Google Plus
LinkedIn

Digitalisation: les petits commerces sont-ils condamnés ?

Nicolas Henckes, Directeur de la clc livre sa vision d'expert du domaine dans le magazine Victor

Vu la diversité des réalités sur le terrain, une réponse de Normand s’impose : ça dépend !
En effet, le type de commerce, sa localisation, sa santé financière préalable, sa qualité de gestion… sont autant de paramètres qui feront que la digitalisation sera subie et mènera vers une issue probablement fatale ou alors permettra au contraire à un commerce une rémission, voire une renaissance.

Le succès d’un commerce de détail de centre-ville dépend toujours très largement des trois critères les plus importants en la matière : 1. La localisation, 2. La localisation et 3. La localisation !
Et de ce point de vue, une bonne localisation est celle qui génère un flux de piétons important. Néanmoins, la grande majorité des commerces ne jouissent pas de telles rentes de situation et connaissent des fortunes plus ou moins variées. Une localisation dans une ville du Nord ou de l’Est du Luxembourg, par rapport à un centre-ville dynamique, aura forcément un taux de fréquence inférieur et une zone de chalandise plus étendue à couvrir afin de parvenir à subsister.
En contrepartie, les coûts de loyer seront évidemment bien moindres et s’implanter en dehors des grandes concentrations commerciales peut aussi être bénéfique pour certains commerçants.

(lire la suite ci-dessous)

  • Google Plus
    LinkedIn