Formation continue : un sésame pour des entreprises performantes

CONNECT by clc : « Formation continue : un sésame pour des entreprises performantes »

Les entreprises n’ont plus que jamais besoin de pouvoir s’appuyer sur des collaborateurs compétents, motivés et créatifs pour continuer à se développer dans un monde en mouvements. Investir dans la formation continue n’est, à ce titre, pas une option, mais une nécessité et cela vaut pour les grands groupes comme pour les PME et les commerces.

Au Luxembourg, les ressources ne manquent pas pour favoriser ainsi l’équilibre présent et futur des besoins et des ressources en compétences : l’offre en formations est particulièrement large et des aides au financement sont disponibles.

« Sur l’année 2021, nous avons accueilli environ 25.000 personnes en formation, soit le niveau de 2019. La crise sanitaire a certainement mis en lumière toute l’importance pour les entreprises de former leurs collaborateurs, mais au Luxembourg, ce n’est pas véritablement une découverte. Cela fait plusieurs années déjà que nous sommes de plus en plus sollicités. En revanche, j’observe que contrairement à ce qu’elles faisaient lorsque le contexte se durcissait, les entreprises n’ont pas entamé les budgets formation avec la Covid-19», explique Muriel Morbé, Directrice Formation de la Chambre de Commerce et CEO de la House of Training. Pourquoi un tel dynamisme ? Les explications sont multiples, car la formation continue affiche de multiples vertus.

 

Lire l’article en entier en cliquant ici

Webinar

Replay du [Webinar] La nouvelle règlementation en matière d’indication des prix (directive «OMNIBUS»)

Retrouvez ci-dessous le replay du [Webinar] La nouvelle règlementation en matière d’indication des prix (directive «OMNIBUS»).

 

 

Cliquez ici pour consulter les slides de présentation.

Cliquez ici pour consulter les orientations de la commission UE relatives à l’indication des prix.

Cliquez ici pour consulter l’agenda des événements clc.

Communiqué de presse Suivez les 13 ambassadeurs des commerces luxembourgeois !

Communiqué de presse : Suivez les 13 ambassadeurs des commerces luxembourgeois !

C’est avant tout parce que le commerce luxembourgeois regorge d’atouts, certainement trop méconnus encore dans la Grande Région, que la clc en collaboration avec la Direction générale des classes moyennes lance ce jour, une campagne visant à promouvoir le paysage commercial luxembourgeois.

C’est ainsi que pendant les 5 prochaines semaines, 13 ambassadeurs instagrameurs, choisis pour leurs communautés diversifiées et complémentaires, nous emmèneront successivement à Esch-sur-Alzette, Dudelange, Luxembourg-Ville, Echternach, Grevenmacher, Diekirch et Ettelbruck mais également dans les Shopping Center de Massen, Knauf Pommerloch, Cloche d’Or, Belle Etoile, Belval Plaza et City Concorde.

Au travers d’une mission, en respectant leurs centres d’intérêts et leur communauté, ils proposeront à leurs followers de vivre avec eux une véritable expérience shopping dans chacun des lieux visités. En plus du parcours dans les magasins pour réaliser leur mission, leur virée shopping sera complétée par l’arrêt dans des restaurants ou cafés et comportera l’annonce d’anecdotes ou d’informations sur la ville où elle se déroule.

Et pour aller plus loin et faire vivre à l’un de leurs followers la même expérience qu’eux, chaque ambassadeur fera gagner une journée shopping avec lui avec un budget à dépenser dans les commerces luxembourgeois allant jusqu’à 1.000 euros !

Cette campagne se déroule principalement sur Instagram et précisément sur le compte de Letzshop @letzshoplu, la première plateforme qui réunit les commerçants du Grand-Duché pour faciliter l’expérience shopping au Luxembourg. Un design moderne et orienté shopping a pour l’occasion été développé afin de permettre la mise en avant des caractéristiques du commerce au Luxembourg (diversité de l’offre, cosmopolite, multiculturel, environnement agréable, densité, transport en commun gratuit) et supporter les actions des ambassadeurs. La campagne sera clôturée fin octobre 2022 par la mise en jeu de 10 bons d’achats de 100 euros par Letzshop à dépenser sur la plateforme auprès des commerçants luxembourgeois.

 

Contact : Claude Bizjak, Directeur Adjoint clc

info@clc.lu

43 94 44 1

 

Téléchargez le communiqué de presse en cliquant ici.

Conférence de presse Schueberfouer 2022

En date du 22 août 2022, les membres de la Fédération Nationale des Commerçants Forains (FNCF – affiliée à la clc), en présence de Patrick Goldschmidt, échevin à la Ville de Luxembourg, ont tenu une conférence de presse sur la Schueberfouer et ont procédé à une remise de chèque aux communes de Pétange et Käerjeng (Bascharage).

Les forains tirent un bilan plus que positif de ce premier week-end sur la fouer et espèrent que l’affluence va perdurer au-delà. Ils comptent sur la météo clémente et l’envie du public de venir découvrir les nombreuses nouveautés en termes de manèges mais également renouer avec l’ambiance de la plus grande fête foraine de la Grande Région, après 2 années d’absence, Covid oblige.

En parallèle du retour fait sur ces premiers jours de fête, la FNCF a remis un chèque de 3.000 euros aux communes de Pétange et Käerjeng récolté avec la vente des Lämmy et des gâteaux en forme de cœur, traditionnels de la Schueberfouer.

Madame Raymonde Conter-Klein, échevine à la Commune de Pétange, et Monsieur Franck Pirrote, échevin de la Commune de Käerjeng étaient présents pour recevoir ce chèque remis en soutien pour les dégâts causés par la tempête de 2019. Madame Conter-Klein assure que cet argent sera utilisé pour la mise en œuvre d’un projet de plantation d’arbres à l’entrée des deux communes.

 

 

Plus d’informations sur la FNCF

Comment la hausse des carburants impacte les professionnels des transports publics

CONNECT by clc : « Comment la hausse des carburants impacte les professionnels des transports publics »

La hausse des prix des carburants impacte les exploitants d’autobus et d’autocars du pays. Pour l’heure, la situation est sous contrôle mais pourrait sérieusement se compliquer dans les mois à venir comme l’explique Jean Clément, le président de la FLEAA.

« Cela peut dépendre d’une entreprise de transport à l’autre mais le gazole fait toujours partie des postes de dépenses les plus importants. Il est certain que la hausse des carburants nous impacte et nous fragilise même si, pour l’heure, aucun de nos membres n’a tiré la sonnette d’alarme », précise d’emblée Jean Clément, le président de la FLEAA (Fédération Luxembourgeoise des Exploitants d’Autobus et d’Autocars) qui fédère la quasi-totalité des entreprises du secteur.

 

DES DIFFICULTÉS EN APPROCHE

Des inquiétudes donc mais pas de défaillances en vue car le Régime Général des Transports Routiers (RGTR) qui assure les services des autobus nationaux, prend en considération les fluctuations du prix du gasoil. Tous les trois mois, les prix sont ainsi réajustés afin d’être en adéquation avec les réalités du marché. « Cela nous permet d’amoindrir le choc des hausses de carburant, même s’il y a un léger décalage », explique Jean Clément. Pour l’instant en tout cas, car à compter de juillet et l’entrée en vigueur du nouveau RGTR, cette adaptation trimestrielle deviendra semestrielle. La situation des entreprises risque donc de se dégrader.

 

 

Lire l’article en entier en cliquant ici.

Lire notre CONNECT by clc en entier en cliquant ici.

Forum Sécurité-Santé au Travail 2022

Forum Sécurité-Santé au Travail 2022

Les organisateurs et partenaires du Forum Sécurité-Santé au Travail ont le plaisir d’annoncer que la 15e édition du Forum SST se déroulera en format salon (exposants, workshops, remise du Prix SST) le 26 octobre 2022.

Le Forum SST se déroule tous les deux ans à LuxExpo The Box et réunit plus de 100 exposants autour de la sécurité-santé au travail. Les visiteurs peuvent y découvrir une offre élargie d’équipements, d’outils et de services pour mettre en place une culture de prévention en entreprise, échanger avec d’autres professionnels ou encore participer à des workshops. Le Forum s’inscrit dans la stratégie nationale de prévention VISION ZERO, qui défend l’idée que tous les accidents du travail peuvent être évités et qu’un monde sans accidents graves ni mortels est possible.

Lors de la séance officielle, le Prix Sécurité-Santé au Travail est décerné par Paulette Lenert, Ministre de la Santé, Claude Haagen, Ministre de la Sécurité sociale, et Georges Engel, Ministre du Travail, de l’Emploi et de l’Économie sociale et solidaire. Ce prix permet de valoriser des entreprises qui ont mis en place des projets innovants dans les domaines de la sécurité, de la santé et du bien-être au travail.

Les inscriptions sont ouvertes :

Visiteurs : délai d’inscription le 26 octobre 2022

Exposants : délai d’inscription le 16 septembre 2022

Animateurs de workshops : délai d’inscription le 16 septembre 2022

 

Programme

8h00 : Ouverture du Forum

09h00 – 10h00 : Séance d’ouverture officielle du Forum SST

10h00 – 17h00 : Workshops et animations

18h00 : Fin du 15e Forum SST

 

 

Plus d’informations sur le site officiel de la Vision Zero

L’éducation non formelle: au service des futurs citoyens

CONNECT by clc : « L’éducation non formelle: au service des futurs citoyens »

Au diable l’occupationnel vain, les garderies sans but ni âme… Depuis 2016, les services d’éducation et d’accueil pour enfants du secteur privé, la Fédération qui les représente au plan national (la Felsea) et le ministère de l’Education nationale, de l’Enfance et de la Jeunesse, travaillent de concert pour garantir une forte substance dans le travail quotidien des SEA (Services d’éducation et d’accueil) du secteur privé. Cette volonté a été formalisée en 2016 dans un Cadre de référence national et un Dispositif Qualité qui s’applique à tout le secteur. L’éducation non formelle se trouve ainsi organisée avec autant de soin que l’école traditionnelle. La gérante de Kid’sVille, Fabiana Caruso, explique l’approche globale mise en œuvre au sein du secteur.

 

Qu’est-ce que l’éducation non formelle en SEA ?

L’éducation non formelle consiste à soutenir le processus éducatif de l’enfant à travers des situations et milieux d’apprentissage. Les SEA proposent du matériel de jeux adapté, aménagent les salles selon les besoins des enfants, favorisent un milieu d’échanges de vie sociale entre les enfants et les parents et organisent la journée pour donner aux enfants des repères. On considère que l’enfant est un individu de droits, un décideur et co-participatif à la vie au quotidien, né compétent. Dans l’éducation non formelle, le rôle du pédagogue est d’accompagner et soutenir les compétences et les ressources des enfants, de l’encourager dans son développement pour fortifier son estime de soi. Aujourd’hui, toutes les structures d’éducation et d’accueil pour jeunes enfants ou enfants scolarisés, maison de jeunes, foyers de jour, maison relais ou assistants parentaux doivent se conformer au cadre de référence national, introduit en 2016 qui pose les principes et les caractéristiques de l’éducation non formelle.

 

 

Lire l’article en entier en cliquant ici.

Lire notre CONNECT by clc en entier en cliquant ici.

Posted in clc
Supermarchéen teste wou ka gespuert ginn

Radio 100,7: Invité vum Dag: Georges Eischen « Supermarchéen teste wou ka gespuert ginn »

De President vun der Fédération Luxembourgeoise de l’Alimentation et de la Distribution (FLAD), de Georges Eischen, erkläert wéi d’Supermarchéen am Land momentan kucken, wéi si Energie spuere kënnen. Wéinst de Präisser vun de Liewensmëttel déi méi deier gi sinn, misst een och d’Präisser an de Butteker erhéijen.

Déi eenzel Betriber géifen am Moment op fräiwëlleger Basis testen, wéi vill Energie si genee kënne spueren, esou Georges Eischen, de President vum Brancheverband FLAD (Fédération Luxembourgeoise de l’Alimentation et de la Distribution) a Gerant vun der Provençale.

Energie an de Killregaler spueren

Et géif zum Beispill getest ginn, op d’Tifküler an de Killregaler eventuell e puer Grad méi waarm kënnen agestallt ginn.

Wéi een am Ufank d’Tifküler ageschalt hätt, hätt een se op minus 22 Grad gesat och wa minus 18 Grad duer gaange wier, well een eng Marge de Manoeuver hätt wéilten hunn, erkläert de Georges Eischen:

« Haut muss du dir dann d’Fro stellen: Ass dat déi richteg Decisioun? Ginn net minus 18 oder minus 19 Grad och duer? »

D’Erfarungen déi bei esou Tester gemaach ginn, géifen d’Supermarchéen dann am September ënnerteneen austauschen, esou de Georges Eischen.

 

 

Lauschtert den Interview um Radio 100,7

La digitalisation c’est la liberté d’apprentissage

CONNECT by clc : « La digitalisation c’est la liberté d’apprentissage »

« La pandémie a ouvert la porte à la digitalisation et à de nouveaux besoins de formations. Aujourd’hui, on ne peut pas se passer de formations digitales » Tom Girardin

Depuis la pandémie, les centres de formation luxembourgeois ont accru leur offre de formations numériques, en réponse aussi aux nouveaux défis des clients B2B. Une démarche professionnalisante encore peu reconnue par les pouvoirs publics.

Quels sont les nouveaux besoins et défis de formation au Luxembourg ? Quelles réponses les organismes privés, agréés et non conventionnés y apportent-ils ?

D’abord anecdotique avant le confinement, l’offre de formations en mode digital s’est depuis peu à peu généralisée : « Certains centres ont réorganisé leurs cours en mode tout digital ou bien hybride, d’autres préfèrent encore le présentiel, » note Tom Girardin, directeur de Pétillances, et président de la Fédération des centres de formations privés, agréés et non conventionnés (FCF).

« Avant la crise, 99% de nos cours s’effectuaient en présentiel. Du jour au lendemain nos formateurs ont dû se former, pour passer à des cours en digital sur mesure ou collectifs, » détaille Naouelle Tir, directrice adjointe de Prolingua et vice-présidente de la FCF. « Pendant la crise, nous avons investi près de 400.000 euros dans des équipements phygitaux. » Avec le retour à la normale, les clients B2B ont dû eux aussi s’adapter : réorganisation du travail des équipes (alternance télétravail et présentiel, horaires flexibles, hubs de bureaux aux frontières…), nouveaux besoins de formation : par exemple, pour redynamiser le dialogue et l’esprit d’équipe, avec le retour en présentiel.

 

Lire l’article en entier en cliquant ici.

Lire notre CONNECT by clc en entier en cliquant ici.

Posted in clc
Portes closes ou ouvertes, à chaque boutique sa stratégie

Paperjam: « Portes closes ou ouvertes, à chaque boutique sa stratégie »

Portes closes ou ouvertes, à chaque boutique sa stratégie

Le sujet brûlant de la gestion des ressources énergétiques entre en collision avec celui du marketing : les magasins ayant une porte close risquent-ils de perdre des clients ? Pas forcément.

750 euros, c’est le montant dont devront s’acquitter les commerçants s’ils laissent la porte de leur enseigne ouverte alors que la climatisation ou le chauffage fonctionne. Cette mesure prise en France par la ministre de la Transition énergétique, Agnès Pannier-Runacher, ne semble actuellement pas à l’ordre du jour au Luxembourg.

«Nous recommandons évidemment de fermer les portes lorsque la climatisation ou le chauffage est activé. Nous appelons au bon sens des commerçants au vu de la situation actuelle relative à l’énergie», commente le ministère de l’Environnement.

«La CLC ne prendra pas d’initiative à ce niveau», répond simplement son directeur adjoint, Claude Bizjak. Les commerçants marchent sur un fil avec, d’un côté, la crainte de voir la fréquentation de leur boutique diminuer si la porte est constamment fermée et, de l’autre, celle de susciter l’agacement de clients sensibles à la cause environnementale, sans oublier celle de voir leur facture énergétique flamber, vu les écarts de températures conséquents entre l’air climatisé ou chauffé et l’air extérieur.

 

 

(Photo: Paperjam.lu)

Lire l’article sur le site du Paperjam.

Consulter les articles de la clc dans la presse.