11.01.2022

CONNECT by clc – Société avec Franz Fayot : « Le Luxembourg a été moins impacté par la crise qu’initialement redouté »

Franz Fayot

Alors que le Conseil National des Finances Publique (CNFP) a rendu il y a quelques semaines son bilan relatif à la situation économique du Luxembourg, ce dernier met en avant un impact de la crise moins prononcé pour le Grand-Duché que pour les autres pays de la zone euro. Alors que la situation commence à s’améliorer (en attendant l’émergence ou non de nouveaux variants de COVID-19 pouvant perturber la bonne dynamique économique du pays), Franz Fayot, ministre de l’Économie, fait un premier bilan des mesures prises depuis le début de la crise sanitaire et évoque les pistes de travail à mener pour les semaines et mois à venir.

 

Vous co-présidez le Comité de conjoncture avec le ministre du Travail. Comment se passent les échanges avec votre confrère ?

Franz Fayot, ministre de l’Économie : Le Comité de conjoncture est un organe essentiel pour le dialogue social luxembourgeois, qui m’est cher. Son fonctionnement est propre à notre pays. Je co-préside ce Comité avec le ministre du Travail avec
lequel je collabore étroitement. Les réunions mensuelles sont une opportunité pour nous d’avoir un échange régulier avec les partenaires sociaux, c’est-à-dire les syndicats et les représentants du patronat, y compris la clc. Ensemble, nous analysons l’évolution de la situation économique et conjoncturelle, en veillant à tenir compte des spécificités propres à chaque secteur. Et lors de ces réunions, nous avisons les demandes de chômage partiel qui ont été introduites.

Dès le début de la pandémie, et pendant le confinement strict en particulier, le rôle du Comité de conjoncture a pris une ampleur considérable, en raison du régime de chômage partiel spécifique mis en place pour maintenir l’emploi auprès des entreprises impactées. Il s’agit de la mesure-phare dans l’arsenal d’aides que nous avons mis en place pour soutenir les entreprises durant cette période de crise inédite

 

 

Lire le Société en entier en cliquant ici.

Lire notre CONNECT by clc en entier en cliquant ici.