Communiqué de presse “Centres commerciaux : un shopping en toute sécurité”

A l’aube des fêtes de fin d’année, les centres commerciaux membres de la clc s’apprêtent à prendre toutes les mesures nécessaires pour permettre à leurs nombreux visiteurs des achats en toute sécurité.

Ainsi, et forts de l’expérience du premier shopping de Noël, les centres commerciaux membres de la clc ont décidé de mettre en place les actions et mesures suivantes :

  1. Suppression de la plupart du mobilier dans les allées des centre (fauteuils, chaises, zones de repos…) ;
  2. Action de sensibilisation des clients à consommer uniquement à l’extérieur du centre ;
  3. Interdiction de s’asseoir au sol ;
  4. Augmentation du nombre d’agents de sécurité et d’accueil pour orienter, gérer les flux et les files d’attentes et éviter les zones de rassemblement ;
  5. Mise en place d‘hôtesses les weekends pour sensibiliser et informer les clients ;
  6. Annulation totale des animations.

Lire le communiqué de presse en entier en cliquant ici.

Connect by clc – « Le Gouvernement fera tout ce qui est dans son pouvoir afin d’éviter un nouveau confinement »

Après une hausse du nombre de cas de Covid-19 au mois de juillet, une tendance à la baisse semble désormais se dessiner au moment où nous écrivons ces quelques lignes. Malgré tout, il ne faut pas baisser la garde tant la bataille contre ce virus est encore loin d’être gagnée. Si la menace d’une deuxième vague et d’un nouveau confinement plane sur l’Europe et donc le Grand-Duché, nous avons eu la chance d’échanger avec Paulette Lenert, Ministre de la Santé et de la Protection des consommateurs, afin de faire un premier bilan sur les actions réalisées ces derniers mois par le gouvernement mais également d’évoquer ce qui attend les professionnels et les particuliers dans les semaines et mois à venir en fonction de l’évolution de l’épidémie.

 

Lire l’article en entier en cliquant ici.

 

Télécharger la dernière édition du Connect en cliquant ici.

Connect by clc – “Le client d’aujourd’hui n’est plus celui d’avant la crise”

La crise sanitaire a contraint la plupart d’entre nous à adapter nos habitudes de consommation. D’une part, la fermeture des boutiques a poussé de nombreux consommateurs vers les sites de vente en ligne. D’autre part, la période de confinement a induit chez beaucoup de nouvelles aspirations, et notamment la volonté d’acheter de manière plus responsable en privilégiant la qualité et les circuits courts. La modification des comportements d’achat aura un impact durable sur l’ensemble de l’offre commerciale. Pour rebondir, les commerçants n’ont pas d’autre choix que de s’adapter.

Il y aura un avant et un après COVID-19. Si la crise sanitaire n’est pas encore derrière nous, il apparait évident qu’elle laissera des traces durables. Nos habitudes de consommation, en premier lieu, ont été bouleversées. Au printemps, seuls les commerces proposant des marchandises essentielles étaient ouverts afin de permettre à chacun de continuer à s’approvisionner autant en alimentation qu’en produits d’hygiène. Tous les autres commerces ont été contraints de baisser le rideau et de faire le gros dos en attendant que cela passe. Les commerçants ont, dès lors, connu un brutal coup d’arrêt. « La fermeture des frontières a consti-tué un coup dur, commente Christianne Wickler, dirigeante du groupe Pall Center. Il a fallu s’adapter, avec calme et recul, en prenant les mesures adéquates pour protéger les employés, mais aussi rassurer le client. Nous avons continué à jouer notre rôle, en garantissant à tout moment les chaînes d’approvisionnement. Dans ce contexte, nous avons agi avec calme, en restant positifs, la peur n’ame-nant rien de bon. »

Lire l’article en entier en cliquant ici.

Recommandations de la Chambre de Commerce : déplacement professionnel vers l’étranger

Suite aux évolutions récentes de la pandémie Covid-19, la Chambre de Commerce recommande aux entreprises luxembourgeoises devant se déplacer pour des raisons professionnelles urgentes à l’étranger, de munir leurs salariés en déplacement d’un certificat de test Covid-19 négatif datant de moins de 48h.

Les entreprises peuvent solliciter des tests gratuits pour leurs collaborateurs par simple envoi des informations suivantes à l’adresse mail, covid19@houseofentrepreneurship.lu :

  • Nom de l’entreprise
  • Pays de destination
  • Date du déplacement à l’étranger (du passage de la frontière)
  • Nombre de salariés concernés par le déplacement
  • Motifs et justificatifs éventuels

Dès réception des éléments indispensables à la demande, l’entreprise recevra par retour de mail un code unique (par salarié) et un lien personnalisé pour la prise de rendez-vous en ligne. Les tests sont gratuits et se font sur rendez-vous du lundi au samedi matin, dans l’une des 17 stations de tests du pays.

La Chambre de Commerce rappelle que les délais de transmission des résultats sont de 48 heures et invite les entreprises à préparer leurs déplacements professionnels à temps!

 

Recommandations sanitaires temporaires

Recommandations sanitaires temporaires de la Direction de la Santé à l’attention des personnes physiques dans le cadre de la crise santitaire liée au covid-19.

Vous trouverez ci-après une communication à télécharger provenant de la Direction de la Santé et abordant les différentes mesures sanitaires à respecter :

  •  Recommandations générales
  • Recommandations spécifiques à l’attention des personnes vulnérables
  • Définition des personnes vulnérables

 

 

Téléchargez le document en français et en luxembourgeois.

Dates limites pour introduire les demandes de chômage partiel lié à la relance économique

Avec la fin de l’état de crise et pour relancer l’économie, de nouvelles modalités d’octroi du chômage partiel aux entreprises touchées par la crise liée au COVID-19 sont en vigueur à partir du mois de juillet et jusqu’au 31 décembre 2020.

Compte tenu de ces nouvelles modalités, les dates limites pour demander le chômage partiel lié à la relance économique pour les deux mois à venir se présentent comme suit:

  • les demandes pour le mois de juillet 2020 doivent être effectuées via MyGuichet.lu du 20 au 26 juin 2020 inclus;
  • les demandes pour le mois d’août doivent être effectuées via MyGuichet.lu du 1er au 12 juillet inclus.

Les demandes pour les mois de septembre, octobre, novembre et décembre doivent être introduites via MyGuichet.lu au plus tard le 12e jour du mois précédent la période de chômage partiel demandée (par exemple avant le 12 août pour la demande de chômage partiel qui se rapporte au mois de septembre). Le bénéfice du chômage partiel ne peut en aucun cas être accordé rétroactivement.

L’entreprise, ou son mandataire (p.ex. une fiduciaire), doit obligatoirement introduire la demande par voie électronique à travers son espace professionnel de la plateforme MyGuichet.lu. La personne qui introduit la demande a besoin d’un produit LuxTrust (p.ex. Token, Smartcard ou Signing stick) ou d’une carte d’identité électronique. En ligne à partir du 20 juin, le formulaire électronique a été élaboré par le ministère de l’Économie avec le soutien du Centre des technologies de l’information de l’État (CTIE).

À partir du 18 juin 2020, la hotline 8002-9191 fonctionne tous les jours ouvrables entre 8 et 17 heures pour répondre aux questions relatives aux demandes de chômage partiel lié à la relance économique.

Paperjam “Les chèques-repas en huit questions”

Le télétravail complique la distribution des chèques-repas au Luxembourg, et certaines enseignes les refusent pour raisons sanitaires – les émetteurs réclament une digitalisation.

Ces petits coupons sont l’avantage extralégal le plus répandu au Luxembourg, mais ils se font un petit peu plus rares ces dernières semaines. La faute au confinement d’abord, qui pousse une partie des salariés à travailler depuis leur domicile , tandis que les sociétés émettrices ont dû revoir leur organisation, en attendant un jour une digitalisation des titres.

Au Luxembourg, 18% des salariés reçoivent des chèques-repas dans leur package salarial , selon des données du Statec datant de 2019. Le marché est partagé entre le leader Sodexo , qui revendique 55.000 bénéficiaires au Luxembourg, et Edenred , qui en affiche 23.250 au compteur. Attention, ces émetteurs produisent aussi d’autres variantes, comme des chèques-cadeaux. Leur point commun? Une défiscalisation des achats réalisés avec ces coupons.

1. Je ne reçois plus de chèques-repas. Est-ce grave ?
Le coronavirus a touché toutes les entreprises, même les émetteurs de ces coupons. Après trois semaines d’arrêt au début du confinement, les envois vers les firmes clientes ont repris, mais «on n’avait plus le même volume de livraison», admet Sylvie Favaut , managing director de Sodexo au Luxembourg.

Et face à des bureaux parfois vides, les opérateurs redirigent les envois vers le domicile des gestionnaires de paies, qui sont alors chargés de les transmettre aux salariés. Si la remise en mains propres au bureau était courante avant la pandémie, elle l’est moins, vu le recours au télétravail. C’est pourquoi l’envoi postal ou le retrait au bureau une fois le retour opéré sont les options actuellement privilégiées.

 

Lire l’article en entier en cliquant ici.

Replay [WEBINAR] Les recommandations sanitaires Covid-19 pour les secteurs du commerce, des transports & des services – 8/05/2020

En collaboration avec le STM, la clc a organisé pour ses secteurs, en date du 8 mai 2020, un webinar portant sur les mesures sanitaires à prendre en compte dans la perspective de reprise de l’activité le 11 mai.

> Consultez sur notre chaîne Youtube le replay du Webinar du 8 mai 2020, sur les recommandations sanitaires Covid-19 pour les secteurs du commerce, des transports & des services.

 

Retrouvez ici la retranscription des questions posées par les participants au webinar.

Paperjam “Les masques en nombre, pas les thermomètres”

La vente de masques se poursuit dans les pharmacies du Luxembourg après la distribution gratuite par les communes. Par contre, les thermomètres restent une denrée rare.

Pas de pénurie pour les masques : qu’ils soient à usage unique ou bien réutilisables, les pharmacies peuvent répondre à la demande, assure Danielle Becker-Bauer, la vice-présidente du Syndicat des pharmaciens luxembourgeois (SPL).

«Ce qui reste une denrée rare, ce sont les thermomètres, pour lesquels il n’y a plus de stock», confie-t-elle entre le passage de deux clients dans son officine de Bettembourg. Cette pénurie pourrait durer jusqu’en juin ou en septembre selon les échos qu’elle reçoit. Ces produits sont pour la plupart fabriqués en Chine, où le contrôle de la température de chaque individu est, depuis le déconfinement, devenu systématique à l’entrée des bâtiments.

 

Lire l’article en entier en cliquant ici.

Connect by clc – Romain Schneider « Suivre les évolutions du monde professionnel pour offrir une protection adéquate à tous les salariés »

Alors que le Forum de la sécurité et de la santé au travail devrait se dérouler dans quelques semaines (ndlr : sous réserve du maintien de l’évènement le 29 avril à Luxexpo), nous en avons profité pour échanger avec le ministre de la Sécurité sociale, Romain Schneider, afin d’évoquer les projets politiques à venir en matière de sécurité au travail, faire un état des lieux de la situation au Grand-Duché, mais également évoquer les pistes permettant de continuer à promouvoir la gestion des risques en entreprise.

Malgré un recul progressif des maladies professionnelles, des travailleurs continuent de contracter de graves maladies suite à leur activité professionnelle. Comment faire pour continuer à diminuer leur nombre de façon notable ?

À travers sa stratégie nationale VISION ZERO, l’AAA continue à sensibiliser et former les entrepreneurs et salariés dans la prévention des risques, et ceci, aussi bien dans le cadre des accidents du travail ou de trajets que dans le cadre des maladies professionnelles.

Quelles sont les dernières statistiques connues concernant le nombre d’accidents au travail ?

Les dernières statistiques connues sont celles de 2018. Elles montrent que malgré l’augmentation des entreprises et des sa- lariés, le nombre des accidents du travail et de trajet est resté stable. Pour 2018, on dénombre un total de 16 417 accidents du travail et 3 724 accidents de trajet.

 

Lire le Société du Connect by clc en entier en cliquant ici.