08.04.2021

Communiqué de presse “La FLEAA note des lacunes relatives à la publication du rapport sur le transport et l’environnement 2020 (« Train or Plane ? ») par l’Agence européenne pour l’environnement”

Ce 25 mars 2021, l’Agence européenne pour l’environnement (AEE) a publié son rapport 2020 sous le titre « Train or Plane ? ».

Le rapport souligne que les autobus et autocars, dans leur ensemble constituent la forme la plus efficace de transport routier pour passagers. Cependant, ce dernier regroupe tous les services d’autobus et d’autocars et reconnaît que l’utilisation de ces véhicules varie considérablement, ce qui affecte leurs performances en matière d’émissions. Le rapport calcule également les incidences environnementales pour le trajet principal via trois modes : la voiture, le train et l’avion, alors que les autobus et les autocars ne sont pas inclus (ou sont carrément ignorés). A noter que le rapport en question mentionne également la présentation d’une étude sur la « Methodology for GHG Efficiency of Transport Modes ».

Malheureusement, ces études et rapports – et les recommandations politiques afférentes – sont biaisés, appliquent des hypothèses qui ne sont pas étayées par des données scientifiques et tirent des conclusions erronées car ils ignorent complètement le potentiel des autobus et des autocars pour la mobilité durable et se concentrent uniquement sur les trains. C’est pourquoi la Fédération luxembourgeoise des exploitants d’autobus et d’autocars (FLEAA) souhaite attirer l’attention sur certaines des lacunes de ce rapport, présenter des recommandations politiques alternatives et engager un dialogue avec les décideurs politiques pour discuter de la manière dont la mobilité durable peut être réalisée, et du rôle que les autobus et les autocars peuvent jouer.

L’étude « Methodology for GHG Efficiency of Transport Modes » veut « établir une méthodologie robuste et dynamique pour un ensemble continu d’indicateurs pour le secteur des transports, mesurant et suivant l’efficacité des gaz à effet de serre dans les transports européens ». En général, cette étude analyse les émissions des différents modes de transport de manière approfondie et compréhensible. Elle souligne à juste titre la diminution du taux d’occupation des autobus dans les transports publics locaux, ce qui entraîne une augmentation des émissions par passager-kilomètre (pkm). Toutefois, en ce qui concerne le transport routier de passagers par autobus et autocars sur de plus longues distances, les chiffres utilisés par l’étude sont en totale contradiction avec les données empiriques recueillies par l’Agence allemande pour l’environnement, ce qui remet en question la validité générale des résultats pour l’UE-27. L’étude part de l’hypothèse qu’en moyenne, seuls 12 à 15 passagers par véhicule utiliseraient les autobus et les autocars sur de longues distances. Pour l’Allemagne, l’Agence de l’environnement suppose un taux d’occupation moyen de 55 % pour les autocars longue distance et même de 65 % pour les autocars en général – et il n’y a aucune raison de penser que les chiffres pour l’Allemagne diffèrent sensiblement de ceux des autres États membres. Les autocars à un étage peuvent transporter environ 50 passagers, les autocars à deux étages peuvent transporter jusqu’à 80 passagers. Sur la base de ces chiffres, un taux d’occupation de 55 % signifierait au moins 27 passagers en moyenne (mais le chiffre réel sera plus élevé car un nombre important d’autocars à deux étages est utilisé). Comme l’étude calcule les émissions par pkm, un taux d’occupation plus élevé par véhicule entraînerait directement une diminution des émissions par voyageur. En supposant que le taux d’occupation moyen sur les longues distances est en réalité deux fois plus élevé, les émissions par voyageur ne représentent que 50 % de la valeur calculée par l’étude. Ainsi, au lieu de 80 gCO2e par pkm, le voyage en autocar n’émet en réalité que 40 gCO2e par pkm – et même ce chiffre est supérieur de près de 40 % aux valeurs d’émissions que l’Agence allemande pour l’environnement attribue aux autocars longue distance !

 

Lire le communiqué de presse en entier en cliquant ici.

Consultez la page dédiée à la fédération FLEAA ici.

Visitez le site de la FLEAA ici.