Replay [Webinar] Responsabilité Sociale des Entreprises: faites-vous accompagner par la clc !

Retrouvez en vidéo le replay du webinar « Responsabilité Sociale des Entreprises: faites-vous accompagner par la clc ! »

Cliquez ici pour accéder à notre chaîne youtube.

Cliquez ici pour consulter l’agenda des événements clc.

Les pharmacies demandent de ne pas encombrer leurs lignes

Paperjam : Les pharmacies demandent de ne pas encombrer leurs lignes

Après le ministère de la Santé, qui a réagi ce mercredi 2 mars, c’est au tour du Syndicat des Pharmaciens Luxembourgeois de demander ce jeudi aux citoyens d’arrêter de vouloir se procurer des comprimés d’iodure de potassium.

«Ces derniers jours, beaucoup de citoyens ont essayé de se procurer des comprimés d’iodure de potassium dans les pharmacies. Le Syndicat des pharmaciens luxembourgeois (SPL) souhaite souligner que les officines ne détiennent pas de stock de comprimés d’iodure de potassium pour une dispensation préventive auprès de la population, et demande au public de ne pas encombrer les lignes téléphoniques de ces dernières.» C’est ainsi que le SPL a réagi dans un communiqué, ce jeudi 3 mars, via la clc à laquelle il est affilié.

Depuis le début du conflit en Ukraine et la menace nucléaire russe, les pharmacies sont en effet sollicitées par des résidents du pays afin d’obtenir des comprimés d’iode , recommandés en cas d’accident de centrale nucléaire. Le ministère de la Santé avait déjà publié un communiqué ce mercredi 2 mars sur le sujet, expliquant que «la Direction de la santé rappelle dans ce contexte que la prise de comprimés d’iodure de potassium est exclusivement indiquée en cas d’accident dans une centrale nucléaire, et sur instruction des autorités».

Les comprimés distribués lors de la campagne de 2014 sont encore bons et pourraient être utilisés en cas de besoin, car les comprimés d’iodure de potassium sont à base «d’un sel et d’iodure de potassium, qui, dans des conditions de stockage normales, ne périment pas. C’est pour cette raison qu’il y a seulement une date de fabrication sur la boîte», explique le site infocrise.public.lu, qui recense de nombreuses FAQ sur le sujet.

En cas de manque ou de perte de comprimés, il est conseillé de s’adresser à son administration communale. Les entreprises peuvent également faire une demande via un formulaire pour obtenir des comprimés d’iodure de potassium pour leurs salariés.

(Photo: Archives/Christophe Lemaire/Maison Moderne)

 

 

Lire l’article en entier en cliquant ici.

Consulter les articles de la clc dans la presse.

Prix SST 2022 - Appel à candidatures

Prix SST 2022 – Appel à candidatures

Le Prix SST (Prix national sécurité-santé au travail) s’inscrit dans la stratégie nationale de prévention VISION ZERO, qui défend l’idée que tous les accidents du travail peuvent être évités et qu’un monde sans accidents graves ni mortels est possible.

Le Prix offre une visibilité aux entreprises engagées en matière de sécurité-santé au travail et est décerné tous les deux ans par le Ministère de la Santé, le Ministère de la Sécurité sociale et le Ministère du Travail, de l’Emploi et de l’Économie sociale et solidaire en collaboration avec les organisateurs l’Association d’assurance accident (AAA), l’Union des Entreprises Luxembourgeoises (UEL), l’Institut National pour le Développement durable et la Responsabilité sociale des entreprises (INDR), l’Inspection du Travail et des Mines (ITM) et la Direction de la Santé – Division de la Santé (DSAT).

Par ce prix, les partenaires nationaux valorisent des mesures ou produits particulièrement innovants dans le domaine de l’amélioration de la santé et du bien-être au travail. Le prix vise à souligner les efforts concertés des salariés et des employeurs pour gérer la santé au travail et pour prévenir les accidents du travail et les maladies professionnelles, ainsi il valorise les efforts d’investissements des entreprises pour améliorer la sécurité, la santé et le bien-être au travail et diffuse largement les réalisations afin d’en faire profiter d’autres entreprises.

Dans le dossier de candidature, soumis par l’entreprise le candidat doit détailler les mesures ou produits réalisés, expliquer leur implémentation et doit décrire les résultats obtenus du projet en question. Le dossier peut être complété par des documents, présentations, photos, dessins, vidéos ou échantillons. Les entreprises et organisations peuvent soumettre leur candidature jusqu’au 5 mai 2022. Parmi les entreprises et organisations qui ont soumis leurs candidatures, cinq lauréats seront sélectionnés par un jury et primés dans les catégories « volet sécurité », « volet santé et bien-être » et « agent multiplicateur » d’après des critères d’innovation, de prévention, d’efficience, de pérennité et de transférabilité. Les 5 lauréats recevront chacun 5.000 € ainsi qu’une vidéo d’une durée d’environ 3 minutes qui présentera le projet en question. Après la remise des prix ces vidéos pourront être diffusées par les lauréats et les organisateurs sur leur site internet ainsi que sur leurs réseaux sociaux.

La remise du prix aura lieu dans le cadre du 15e Forum de la Sécurité et de la Santé au Travail en date du 26 octobre 2022 à la LuxExpo The Box en format salon avec des exposants et des workshops reconnus comme formation continue. À l’occasion de la remise des prix les vidéos des lauréats seront diffusées pour une première fois. Par après les vidéos peuvent être consultés en ligne sur www.visionzero.lu pour le vote du prix du public. Le gagnant du prix du public recevra une récompense supplémentaire de 2.000 €.

En 2020, c’est le Centre Hospitalier du Nord qui a remporté le prix du public avec son projet « Kinaesthetics dans le secteur hospitalier » et en 2018, c’est l’entreprise Pétillances avec son projet « Keskonfaisi ».

Pour l’édition du Forum et du Prix SST de cette année, les initiateurs de la VISION ZERO ont créé une nouvelle identité visuelle en collaboration avec une agence de communication. Cette nouvelle identité a pour but de mettre en valeur ces deux événements majeurs de la VISION ZERO et de leur conférer une modernité et ainsi une valeur de reconnaissance encore plus grande.

*La date limite pour le dépôt des candidatures est le 05.05.2022.

 

Cliquez ici pour plus d’informations

Déposez votre candidature

 

Chauffeurs-livreurs

CONNECT by clc – En coulisse Transport « Des chauffeurs-livreurs tout frais : pas sans un sursaut de l’Etat »

Chauffeurs-livreurs

Avec ses 246 chauffeurs-livreurs, La Provençale transporte tous les jours des produits frais dans tout le Grand-duché, mais aussi dans les pays limitrophes, dans un rayon de 200 km. Mais depuis une dizaine d’années, il est de plus en plus difficile de trouver des conducteurs pour la flotte de la société. Les contraintes fiscales et sociales, mais surtout la pénurie générale en Europe, contrarient le recours au traditionnel vivier des pays voisins.

La filière n’est pas tarie, loin de là, mais il faut de plus en plus compter sur la formation nationale. Alexandre Massol, directeur des ressources humaines de la société bien connue de Leudelange (1400 salariés), fait feu de tout bois pour désengorger une filière qui ne certifie qu’au compte-gouttes ceux qui ont le courage de l’emprunter. Un vrai problème quand on parle de métier en pénurie…

« L’accès à la profession est moins aisé qu’avant, constate Alexandre Massol. 140 heures minimum de formation sont encore requises après l’obtention du permis poids-lourds, qui représente déjà un coût. Et comme il faut avoir 21 ans pour exercer ce métier, ce n’est pas une filière qu’on emprunte dans la foulée de l’école. Il faut donc une motivation particulière, ou que la démarche s’inscrive dans le cadre d’une réorientation. Le hic, c’est que le Luxembourg dispose d’un seul organisme agrée, à Sanem, le Centre de formation pour conducteurs (CFC)… mais qu’il est totalement saturé. Résultat, il faut compter 8 à 10 mois entre l’obtention du permis et la possibilité d’être formé. C’est inacceptable en pratique : que va faire le candidat ou la candidate dans l’intervalle ? »

Un résident luxembourgeois ne peut même pas aller passer son permis à l’étranger. Si la filière doit être optimisée, sachant que la demande est forte, cela passe forcément par une augmentation des capacités. « Aller recruter chez des concurrents ne résoudrait pas le problème global. Il faut favoriser la formation », estime Alexandre Massol. « Nous sommes en partenariat avec l’Administration de l’Emploi depuis plusieurs années. Avec l’Adem, nous opérons une sélection de candidats à qui nous garantissons un engagement en CDI s’ils réussissent la formation. Nous encourageons aussi des membres de notre personnel à embrasser la carrière de chauffeur. Le manque est réel : si nous trouvions aujourd’hui trente ou quarante chauffeurs, nous les engagerions sur le champ ! »

 

 

Lire le En coulisse Transport en entier en cliquant ici.

Lire notre CONNECT by clc en entier en cliquant ici.

Evénementiel

CONNECT by clc – En coulisse Services « Evénementiel : les aléas de la pandémie ne justifient pas le manque de prévisibilité »

Evénementiel

Peut-on exiger de la prévisibilité dans un cadre de pandémie très évolutive ? Pour le secteur de l’événementiel, la planification, et la sûreté liée au maintien des événements organisés sont essentiels. Les acteurs regrettent les tergiversations de l’exécutif dans la gestion de la crise, demandant que les mesures respectent une ligne claire, fût-elle un peu contraignante.

« À combien de personnes se monte la jauge pour une communion, et quelles sont les règles qui s’appliquent ? » Posée tout de go, la question ne trouve pas de réponse précise dans la bouche de Tom Steffen, patron de la société familiale, connue pour ses boucheries et restaurants, qui emploie une soixantaine de personnes dans son département traiteur. « Il faut que je vérifie, je ne sais pas où on en est précisément aujourd’hui… » Réceptions, concerts, manifestations diverses en berne : l’activité a trinqué depuis avril 2020, pour finalement reprendre à 60-70% en automne 2021. « C’est un beau sursaut. Les aides de l’État nous ont permis de maintenir l’outil et de garder la plupart de nos salariés, à l’exception des départs naturels. Mais qu’en sera-t-il dans un mois, si la pandémie reprend, comme c’est la tendance dans les pays voisins ? Nous aurons certainement besoin que les aides aux coûts non couverts et l’accès au chômage partiel soient prolongés. »

 

Des règles claires, compréhensibles par tous

Tom Steffen souhaite des normes claires et prévisibles, pour permettre au secteur de l’événementiel une planification des événements. Ses principaux reproches: « le flou et le court-termisme » qui accompagnent les décisions gouvernementales. Par exemple, la loi sur le CovidCheck dans les entreprises souffre de tellement d’incertitudes juridiques que même les sociétés qui seraient enclines à mettre ce système en œuvre s’en gardent pour la plupart. «On nous refile la patate chaude… sur fond d’un texte de loi qui tient en deux lignes. À chaque nouveau train de mesures Covid, on passe d’une situation compliquée à une nouvelle situation compliquée. Il faudrait des règles claires, compréhensibles par tout le monde, qui durent dans le temps, et tiennent compte de l’évolution de la situation. Par exemple : à partir d’un taux de remplissage X des hôpitaux, on prend la mesure Y. Avec une échelle claire, à l’instar de ce que l’Autriche a introduit. Actuellement, on semble plutôt attendre que la situation empire, et puis on prend des mesures radicales, applicables presque immédiatement… et des secteurs se retrouvent à l’arrêt inopinément. Il faut absolument introduire une gestion plus prédictive sur le long terme. Il faut être réaliste : le Covid va nous accompagner longtemps.»

 

 

Lire le En coulisse Services en entier en cliquant ici.

Lire notre CONNECT by clc en entier en cliquant ici.

Découvrez en plus sur la Luxembourg Event Association, en cliquant ici.

Voyagistes

CONNECT by clc – Carte Blanche « Voyagistes luxembourgeois : un manque… d’assurance ? »

Voyagistes

Le secteur du Tourisme, habitué aux « aléas géopolitiques », n’a jamais connu de crise aussi virulente que celle de la Covid-19. Le secteur a fait des pertes considérables en 2020 et en 2021. La littérature spécialisée internationale parle d’un retour « à la normale » à l’horizon 2024 au mieux.

Mais pour certains organisateurs de voyages à forfait luxembourgeois, la situation est encore plus critique puisqu’ils risquent de devoir cesser leurs activités dès le 1er janvier 2022 faute… d’assurance insolvabilité !

La directive européenne « voyages à forfait » de 2015 transposée en droit national en 2018 a mis en place un système de protection des consommateurs en cas d’insolvabilité des organisateurs de voyages à forfait, en l’occurrence les tour-opérateurs ou les agences de voyages.

Les acteurs économiques luxembourgeois sont couverts par la Mutualité Luxembourgeoise du Tourisme, par le GfG – le Fonds de Garantie Voyages en Belgique, ou encore par l’assureur MS Amlin, également basé en Belgique.

L’affiliation à la MLT n’est possible que pour les agences de voyages liées à l’activité d’autocariste, elle ne constitue donc pas une option pour les agences de voyages individuelles.

En ce qui concerne les conditions d’admission au GfG et chez MS Amlin, elles sont devenues tellement drastiques qu’il est de plus en plus difficile pour les opérateurs touristiques de les satisfaire. De fait, la situation de leurs comptes annuels en 2020 et les perspectives peu réjouissantes pour 2021 et 2022, induit la demande de contre-garanties qui sont hors de leur portée.

Résultat : ces agences de voyages se retrouvent sans alternative car au niveau européen, la tendance est partout la même : les assureurs ne veulent plus couvrir le secteur du tourisme !

 

 

Lire la Carte Blance en entier en cliquant ici.

Lire notre CONNECT by clc en entier en cliquant ici.

Découvrez en plus sur l’ULAV, l’Union Luxembourgeoise des Agences de Voyages, fédération affiliée à la clc.

Food 4 All

CONNECT by clc – 3 questions à Ilana Devillers, Fondatrice de F4A

Food 4 All

01 – Food 4 All est née à partir d’un déclic alors que vous étiez étudiante, quel est le concept et pourquoi est-ce essentiel ?

J’ai effectivement eu le déclic lors d’un dîner, où mon ami m’a avoué à la fin du repas que tous les produits venaient de la poubelle du supermarché au coin de la rue… Dès lors, je me suis rendue compte de la quantité de denrées alimentaires qui étaient jetées chaque jour, au sein même des chaînes de distribution, alors que celles-ci sont encore tout à fait consommables.

Le concept de F4A est simple : offrir la possibilité aux magasins alimentaires de mettre en vente à prix réduit, les produits qui approchent de leur date de péremption via notre application gratuite. Les consommateurs récupèrent ces invendus et luttent contre le gaspillage alimentaire. Ce service est disponible au sein de nos supermarchés partenaires et désormais chez nos partenaires du secteur HORECA (fast good, restaurants, etc.).

Notre concept est essentiel, car selon les Nations Unies, si le gaspillage alimentaire était un pays, il serait le troisième plus gros émetteur de CO2 derrière

 

02 – Leader au Luxembourg sur le marché de la lutte contre le gaspillage alimentaire, vous vous exportez désormais à l’international, comment se passe ce développement ? 

En effet, nous avons de grands projets et nous souhaitons rapidement dépasser les frontières luxembourgeoises. Je l’annonçais il y a quelques semaines à la télévision française, nous nous attaquerons très prochainement au gaspillage alimentaire en France où nous sommes en conversation avancée avec le groupe Carrefour. Bien sûr, nous pensons également à d’autres pays dans le même besoin, comme l’Estonie, la Pologne ou encore la Belgique. Nous ne comptons pas nous arrêter en si bon chemin !

 

 

Découvrez le site web de F4A.

Lire le 3 questions à Ilana Devillers en entier en cliquant ici.

Lire notre CONNECT by clc en entier en cliquant ici.

NEAT Fitness et Ergo Seating

Découvrez deux nouvelles propositions de services par NEAT Fitness et Ergo Seating

A la clc, l’une de nos missions est la mise en relation de nos membres pour favoriser l’échange et le développement de chaque entreprise. Ainsi, nous croyons fortement que votre expertise peut être utile aux autres membres ! Un peu comme une « Marketplace » d’e-commerce, la clc invite toutes ses entreprises membres à proposer des services selon son domaine d’activité, aux autres membres, avec un avantage spécial que les non-membres n’auront pas.

 

Ergonomie et prévention des accidents professionnels avec Ergo Seating

Afin d’évaluer dans votre entreprise les facteurs de risque du travail sur écran avec une position statique, mais également sur des postes de manutention avec des mouvements répétitifs, la clc propose la solution de Ergo Seating,  entreprise spécialisée dans l’amélioration de la qualité de vie au travail.

 

♦ Avantages Membres clc

La collaboration de la clc avec Ergo Seating vous permet de :

  • bénéficier d’une formation gratuite d’une heure en groupe de 4 personnes en ergonomie adaptée au tertiaire et postes informatisés
  • bénéficier d’une analyse de poste permettant d’acquérir un exosquelette adapté à l’activité de manutention ainsi qu’une réduction de 50% sur la formation utilisateur de celui-ci

 

Vous souhaitez plus d’informations sur l’offre ?

N’hésitez pas à contacter Bernard Petry sur b.petry@ergoseating.lu

► Consultez égalementle site web d’Ergo Seating sur: www.ergoseating.lu

 



NEAT Fitness : bienvenue sur la voie de votre propre développement durable

Afin de vous soutenir dans la pratique active d’un sport contribuant au bien-être global, la clc propose la solution de NEAT Fitness, entreprise sépcialisée dans le training haut de gamme.

Coaching à distance, entraînements personnels, cours collectifs, circuit training, golf fitness ou encore remise en forme séniors, NEAT fitness offre une palette de services diversifiés en fonction de chaque besoin.

 

♦ Avantages Membres clc

La collaboration de la clc avec NEAT Fitness vous permet de :

  • bénéficier d’un membership annuel gratuit pour l’achat de 5 séances de personal training.
  • Ce membership vous donne l’accès notamment 7j/7 aux espaces d’entraînement de l’Hôtel Légère (spa inclus) et du Golf de Preisch (circuit training permanent inclus).

 

Vous souhaitez plus d’informations sur l’offre ?

N’hésitez pas à contacter Philippe Grégoire sur philippe@neatfitness.lu

 

 

 


         


 

Découvrez toutes les collaborations clc en cliquant ici.

2e distribution tests

Paperjam « La deuxième vague de distribution de tests est lancée »

Les entreprises peuvent, dès ce mercredi et jusqu’à samedi, récupérer leur deuxième kit de tests antigéniques gratuits à Luxexpo the Box. La prise de rendez-vous reste toutefois indispensable.

Les entreprises ont déjà pu récupérer leur premier kit d’autotests, disponible depuis le 29 décembre dernier. Elles peuvent désormais recevoir soit leur deuxième, soit le premier et le deuxième en même temps, depuis ce mercredi 5 janvier.

Pour rappel , le gouvernement et la Chambre de commerce avaient annoncé la distribution d’autotests gratuits pour soulager les entreprises de l’horeca, de l’événementiel et du fitness, passées en 2G+. Cela signifie que leurs clients doivent être vaccinés ou guéris et, s’ils n’ont pas encore reçu leur dose de rappel, doivent en plus montrer un test négatif, qui peut être antigénique.

 

 

Lire l’article en entier en cliquant ici.

Consulter les articles de la clc dans la presse.

2G+

Paperjam « 2G+: jusqu’à 1.440 autotests par établissement »

La Chambre de commerce annonce la distribution de deux kits de tests par établissement de l’horeca, de l’événementiel et du fitness pour les aider à surmonter le passage au régime 2G+. Ce qui correspond à un total de 160 à 1.440 autotests, selon la taille de l’entreprise.

Une simple vaccination ne suffit plus pour se rendre au cinéma ou au restaurant, depuis le 25 décembre. L’horeca, l’événementiel et les lieux culturels sont passés sous le régime 2G+ . Ce qui signifie qu’en plus d’être vaccinés ou guéris du Covid-19, les clients doivent montrer le résultat d’un test négatif en cours de validité (soit un PCR de moins de 48 heures, soit un antigénique certifié de moins de 24h) ou effectuer un autotest sur place. Seules les personnes ayant reçu leur dose de rappel en sont exemptées. «Le 2G+ peut être remplacé par la règle de distanciation de deux mètres avec places assises et port du masque», précise la Chambre des députés.

 

 

 

Lire l’article en entier en cliquant ici.

Consulter les articles de la clc dans la presse.