Paperjam : «Obtenir des aides pour les factures les plus urgentes»

Pour sauver un maximum d’entreprises, la clc demande au gouvernement des subventions non remboursables. Une manière d’éviter des faillites dans les commerces en raison de la crise du Covid-19.

Nicolas Henckes, Directeur de la clc, fait le point à quelques heures de la présentation du programme de stabilisation de l’économie du gouvernement par trois ministres.

Lire l’article en entier en cliquant ici.