Paperjam “Les chèques-repas en huit questions”

Le télétravail complique la distribution des chèques-repas au Luxembourg, et certaines enseignes les refusent pour raisons sanitaires – les émetteurs réclament une digitalisation.

Ces petits coupons sont l’avantage extralégal le plus répandu au Luxembourg, mais ils se font un petit peu plus rares ces dernières semaines. La faute au confinement d’abord, qui pousse une partie des salariés à travailler depuis leur domicile , tandis que les sociétés émettrices ont dû revoir leur organisation, en attendant un jour une digitalisation des titres.

Au Luxembourg, 18% des salariés reçoivent des chèques-repas dans leur package salarial , selon des données du Statec datant de 2019. Le marché est partagé entre le leader Sodexo , qui revendique 55.000 bénéficiaires au Luxembourg, et Edenred , qui en affiche 23.250 au compteur. Attention, ces émetteurs produisent aussi d’autres variantes, comme des chèques-cadeaux. Leur point commun? Une défiscalisation des achats réalisés avec ces coupons.

1. Je ne reçois plus de chèques-repas. Est-ce grave ?
Le coronavirus a touché toutes les entreprises, même les émetteurs de ces coupons. Après trois semaines d’arrêt au début du confinement, les envois vers les firmes clientes ont repris, mais «on n’avait plus le même volume de livraison», admet Sylvie Favaut , managing director de Sodexo au Luxembourg.

Et face à des bureaux parfois vides, les opérateurs redirigent les envois vers le domicile des gestionnaires de paies, qui sont alors chargés de les transmettre aux salariés. Si la remise en mains propres au bureau était courante avant la pandémie, elle l’est moins, vu le recours au télétravail. C’est pourquoi l’envoi postal ou le retrait au bureau une fois le retour opéré sont les options actuellement privilégiées.

 

Lire l’article en entier en cliquant ici.

L’Essentiel “Reprise raisonnable pour le jardinage et le bricolage”

Les enseignes de jardinage et de bricolage qui ont rouvert trois semaines avant les autres commerces ont effectué un retour en force. «Nos membres ont constaté une forte affluence de clients, rapporte Claude Bizjak, directeur adjoint de la confédération luxembourgeoise du commerce (clc). Cela est dû au fait que les chantiers ont repris à la même date, mais aussi aux particuliers qui ont profité du confinement pour faire des travaux chez eux et s’occuper de leur jardin. Ils commençaient à avoir besoin de matériel».

Ces trois semaines, il a fallu travailler avec un personnel limité, car «de nombreux employés étaient encore en congé familial pour s’occuper de leurs enfants pendant le confinement», souligne Claude Bizjak. Les enseignes étaient donc souvent en libre service.

Pour le stock, «elles sont dépendantes de fournisseurs étrangers mais n’ont pas relevé de grande pénurie, tout au plus de petites ruptures temporaire sur un produit», dit-il. Question chiffre d’affaires, «nos membres estiment être à un niveau très raisonnable. Mais il n’est pas certain que cela couvrira toutes les pertes engendrées par le confinement. Seul l’avenir nous le dira», conclut Claude Bizjak.

 

Lire l’article en entier en cliquant ici.

#ReAct : Un support actif pour soutenir les entreprises touchées par les conséquences de la pandémie Covid-19

Un support actif pour soutenir les entreprises touchées par les conséquences de la pandémie Covid-19

Après avoir mis en place de nombreuses mesures d’urgence pour soutenir les entreprises dont le fonctionnement se trouve fondamentalement perturbé par la crisesanitaire Covid-19, la House of Entrepreneurship de la Chambre de Commerce élargit son offre de services. Pour permettre aux entreprises de faire face à la baisse de l’activité économique et pour les aider à définir et à mettre en œuvre leur stratégie de relance, la House of Entrepreneurship vient de lancer le projet « #ReAct ».

Entre les fermetures imposées par le Gouvernement, les congés pour raisons familiales de nombreux salariés, la diminution drastique du nombre de clients due au confinement… et parfois tout simplement la solitude du dirigeant, les défis à relever sont nombreux et beaucoup d’entrepreneurs se sentent démunis. Néanmoins, cette crise majeure peut également être porteuse d’opportunités et de changements bénéfiques pour les entreprises.

 

Un programme reposant sur trois piliers pour une meilleure gestion de crise

 #ReAct a été imaginé pour soutenir les entrepreneurs qui sont à la recherche d’une écoute active et d’un accompagnement stratégique pour les conseiller dans la gestion de cette période difficile, mais également dans la relance de leuractivité à travers trois piliers : (1)le partage d’expériences et d’outils dans une approche communautaire via entre autre des online workshops, (2) le check-up personnalisé de la situation actuelleet l’identification des défis auxquels l’entrepreneur est confronté et (3) la mise en place d’un plan d’action concret et d’un accompagnement humain, stratégique et juridique pour les  entreprises.

 

Avec le soutien de nombreux partenaires

De nombreux partenaires se sont proposés pour mener à bien ce projet : Allen &Overy, Association des coachs professionnels ICN Business School, BDO, Business Mentoring Luxembourg, Deloitte, Ernst & Young (EY), Eurogroup Consulting Luxembourg (ECL), KPMG, Muller & Associés, NautaDutilh Avocats Luxembourg, Nyuko, Soffia, Stibbe Avocats.

Retrouvez tous les online workshops, outils et témoignages d’entrepreneurs

 

Pour plus d’informations, l’équipe de#ReAct est joignable au no tél. 42 39 39 – 850 ou via email à l’adresse support@houseofentrepreneurship.lu.

 

 

UPDATE – Demande de congé pour raisons familiales lié au coronavirus : Précisions

UPDATE

A partir du lundi 30 mars 2020, un nouveau formulaire de demande est en place et accessible ici.

******************

 

La mise en ligne du nouveau formulaire de demande de congé pour raisons familiales a déclenché toute une série de questions auprès des employeurs comme de leurs salariés. Voici des précisions qui devraient permettre à chacun de bien gérer cette procédure exceptionnelle (Les Membres clc sont invités à contacter la clc si leur cas particulier ne trouve pas de réponse).

Le nouveau formulaire s’adresse au salarié, demandeur d’un congé pour raisons familiales lié au coronavirus.

La procédure à appliquer est la même que pour toute demande de congé pour raisons familiales. Le/La salarié(e) doit informer son employeur, puis envoyer le formulaire dûment rempli. La demande vaut certificat médical au sens du Code du travail (articles L.234-53 et L.234-54) à l’égard de l’employeur et de la CNS.

Comme la situation est exceptionnelle et le congé pour raisons familiales lié au coronavirus s’ajoute au congé pour raisons familiales « ordinaire », le formulaire en question est principalement destiné à donner une sécurité juridique au salarié.

Comme la période couverte n’est pas encore connue (si prolongement de la mesure par le Gouvernement) et pour éviter le besoin de certificat supplémentaire par la suite, il n’y a pas de période retenue sur le formulaire. Pour ce qui est de la déclaration de jours/ demi-journées, etc. l’administration suivra la déclaration pour remboursement à faire par l’employeur. Une comparaison entre déclaration du salarié et déclaration de l’employeur n’est pas prévue. L’administration s’attend à ce que chaque parent qui potentiellement a besoin de prendre ce congé va remettre un document, le détail étant repris dans la déclaration de l’employeur.

L‘employeur fera donc sa déclaration/ décompte pour remboursement comme pour toute autre demande de congé pour raisons familiales. L’administration est en train de mettre en place un système de remboursement accéléré. Plus de détails suivront à ce sujet.

Le congé pour raisons familiales peut être pris par un parent d’un enfant visé s’il n’existe pas d’autres options pour assurer la garde de l’enfant. En cas de nécessité, les parents peuvent alterner le congé pour raisons familiales. Dans ce cas, chaque parent doit introduire un formulaire.

Plus de détails en cliquant ici.

3 documents nécessaires pour traverser la frontière pour les travailleurs frontaliers résidant en France

Pour faciliter l’entrée des travailleurs frontaliers au Luxembourg lors des contrôles aux frontières éventuels, le gouvernement luxembourgeois a délivré un certificat attestant la relation de travail avec le salarié.

Le certificat attestant la relation de travail avec le salarié doit être rempli et signé par l’employeur.

Ce certificat sert de preuve de la nécessité de franchir la frontière entre la France et le Luxembourg dans le cadre de la situation COVID19.

Ainsi, sur présentation de ce certificat, ainsi que :

  • de l’attestation de déplacement dérogatoire, et ;
  • du justificatif de déplacement professionnel,

les travailleurs frontaliers résidant en France seront exemptés des restrictions sur les passages frontaliers entre la France et le Luxembourg.

Communiqué du Ministère des Finances : Mesures fiscales de soutien aux entreprises et indépendants face à la pandémie du Covid-19

Face à la crise liée à la propagation du Covid-19, le Gouvernement a décidé de mettre en œuvre plusieurs mesures fiscales en faveur des personnes morales et des personnes physiques. L’objectif principal de ces mesures est de pallier aux besoins de financement et de liquidités des entreprises et des indépendants qui sont fortement impactés par les restrictions économiques actuelles.

Au niveau des impôts directs, des facilités en matière d’avances d’impôt ainsi que des délais de paiement seront accordés aux entreprises et indépendants. Plus précisément, les personnes morales et les personnes physiques exerçant une activité générant un bénéfice commercial, un bénéfice agricole et forestier ou un bénéfice provenant de l’exercice d’une profession libérale, qui rencontrent des problèmes de liquidités en raison de la pandémie Covid-19 peuvent faire une simple demande d’annulation des avances en matière d’impôt pour les 2 premiers trimestres de 2020. Sont visés par cette mesure l’impôt sur le revenu (des collectivités) et l’impôt commercial communal.

Par ailleurs, ces mêmes personnes peuvent solliciter, pour les impôts venant à échéance après le 29 février 2020, un délai de paiement de quatre mois. Ce délai de paiement n’entraînera pas des intérêts de retards et concerne l’impôt sur le revenu (des collectivités), l’impôt commercial communal et l’impôt sur la fortune.

Pour bénéficier de ces deux mesures précitées, il suffit d’envoyer à l’Administration des contributions directes les formulaires respectifs, qui sont désormais disponibles sur l’adresse suivante : https://impotsdirects.public.lu/ ainsi que ci-dessous.

La demande est d’office acceptée dès réception par l’administration. La date limite pour la remise des déclarations d’impôt est reportée au 30 juin. Cette décision est applicable aussi bien pour les personnes morales que pour les personnes physiques. Le délai pour remettre, pour révoquer ou modifier une demande d’imposition individuelle est reporté à cette même date.

Au niveau des impôts indirects, l’Administration de l’enregistrement, des domaines et de la TVA remboursera dès cette semaine tous les soldes créditeurs TVA en dessous de 10.000 euros. Il s’agit d’une mesure qui permettra de subvenir aux besoins de liquidités d’environ 20.000 entreprises établies au Grand-Duché.

Une Foire aux questions (FAQ) relatif aux Mesures de soutien aux contribuable est également disponible en cliquant ici.

Téléchargez le formulaire relatif à la demande d’annulation des avances trimestrielles en cliquant ici.

Téléchargez le formulaire relatif à la demande d’un délai de paiement en cliquant ici.

COVID-19 : Certificat prouvant la nécessité de traverser la frontière pour les travailleurs frontaliers résidant en Belgique

Pour faciliter l’entrée des travailleurs frontaliers au Luxembourg lors des contrôles aux frontières, le gouvernement luxembourgeois a délivré un certificat attestant la relation de travail avec le salarié.
Ce certificat sert de preuve de la nécessité de franchir la frontière entre la Belgique et le Luxembourg dans le cadre de la situation COVID19. Ainsi, sur présentation de ce certificat les travailleurs frontaliers résidant en Belgique seront exemptés des restrictions sur les passages frontaliers entre la Belgique et le Luxembourg.

Vous pouvez télécharger ce formulaire ici.

COVID 19 : Les crèches et les foyers privés lancent un cri d’alarme

Communiqué de presse de la Fédération Luxembourgeoise de l’Alimentation et de la Distribution : “Votre alimentation, c’est nous”

Nous savons que vous êtes nombreux à être inquiets au regard de la progression de l’épidémie du coronavirus (COVID-19). Nous souhaitons vous informer que nous faisons tout ce que nous pouvons pour que vous et vos familles ayez toute l’alimentation et les produits du quotidien dont vous avez besoin.

Appuyés par la confédération luxembourgeoise du commerce, nous collaborons étroitement avec le Gouvernement et nos fournisseurs pour maintenir l’approvisionnement de nos magasins et d’assurer que nos rayons soient régulièrement remplis. Ceux de nos membres qui disposent de commandes en ligne et de magasins drive-in les font fonctionner à plein régime.

Nous tenons surtout à sincèrement remercier toutes nos équipes, celles en magasin comme celles qui gèrent l’approvisionnement, pour l’effort considérable qu’elles fournissent pour vous nourrir, vous et vos familles. Ces équipes ont également leurs inquiétudes et elles méritent notre plus grand respect pour ce qu’elles accomplissement tous les jours.

Mais nous avons besoin de votre aide également.

Nous vous appelons tous à être raisonnables dans vos achats. Nous comprenons vos inquiétudes, mais acheter plus qu’il ne faut peut par moment priver d’autres personnes de ce dont elles ont besoin. Il y a largement assez de produits pour tout le monde si nous travaillons tous ensemble à cela.

Merci également de respecter les consignes sanitaires données, notamment quant aux distances à respecter et ne venez pas en famille : 1 caddy, 1 personne.

Ensemble nous pourrons être attentifs à nos familles, nos amis et nos voisins. Ensemble nous pourrons prendre soin de ceux qui nous entourent et qui sont plus âgés, plus vulnérables, et qui choisissent de rester à la maison.

Nous mettons tout en œuvre pour faire face à ce défi. Notre priorité est de vous servir tout en assurant votre sécurité et celle de nos collaborateurs.

Téléchargez le présent communiqué de presse en cliquant ici.

COVID-19 : Fermeture des commerces non alimentaires et fermeture de la frontière allemande

Voici en synthèse les nouvelles informations qui impactent les secteurs représentés par la clc. Il y en a deux :

  1. Les fermetures des commerces non essentiels
  2. La fermeture de la frontière allemande, avec autorisation de passage pour les frontaliers


    Fermeture des commerces non essentiels

Tout d’abord, il est recommandé aux entreprises de recourir, au maximum et dans la mesure du possible, au télétravail et de réduire leurs activités aux tâches qui sont essentielles pour le fonctionnement de l’entreprise.

Les activités qui sont essentielles pour le maintien des intérêts vitaux de la population et du pays doivent être maintenues. Dans la liste du gouvernement on retrouve notamment nos secteurs suivants :

  • le secteur de l’alimentation
  • les transports publics

Toutes les activités commerciales et artisanales qui accueillent un public restent fermées.

Cette fermeture ne concerne pas les enceintes commerciales qui vendent des produits alimentaires, ainsi qu’entre autres (entreprises pertinentes pour la clc):

  • pharmacies,
  • opticiens,
  • magasins d’aliments pour animaux,
  • commerces de télécommunication,
  • magasins pour produits d’hygiène et de lavage et de matériel sanitaire,
  • distributeurs et commerce spécialisé en matériel médico-sanitaire,
  • kiosques,

Cette fermeture vise également les commerces dans les galeries marchandes des supermarchés, à l’exception des activités visées ci-dessus.

Quelques précisions :

  • les fermetures concernent seulement l’accueil du public et le travail peut continuer au sein de l’entreprise : vente par le biais d’un site internet, rangement, restockage, formations, nettoyage…
  • de même, les livraisons chez les clients peuvent encore être réalisées, pour autant qu’il n’y ait pas de montage à effectuer chez le client p.ex. Le principe est de limiter le contact client au strict minimum.
  • Enfin, on considère l’activité principale de l’espace commercial. Si vous avez une activité secondaire qui rentre dans la liste des exceptions (p.ex. kiosques à journaux), cela ne vous permet pas d’ouvrir le reste de la surface.

Fermeture de la frontière allemande

L’Allemagne vient également de décider de fermer sa frontière entre autres avec le Luxembourg. Les travailleurs frontaliers pourront encore passer, si et seulement si ils sont en possession d’un formulaire rempli et signé par leur employeur.

Téléchargez le formulaire ici

Nous restons à votre disposition pour toute question et vous transmettrons régulièrement des informations mises à jour.