Les périodes de vente en solde 2021

(Mise à jour au 6 janvier 2021 suite à la fermeture des commerces due au Covid-19)

Soldes d’hiver :

Début : mercredi 20 janvier 2021

Clôture :mercredi 17 février 2021 inclus

 

Soldes d’été :

Début : samedi 26 juin 2021

Clôture : samedi 24 juillet 2021 inclus1

 

> Les dates demandées pour le Fréijoersshopping et le Mantelsonndeg sont respectivement le 28 mars et le 24 octobre 2021.

> Les ouvertures dominicales pendant la période de soldes déjà accordées sont les : 27 juin, 4, 11 et 18 juillet 2021.

*Ouvertures dominicales pendant les soldes d’hier 2021 : Lire le communiqué de presse concernant le retrait d’autorisation d’ouvertures dominicales pendant les soldes d’hiver 2021

 

Couvre-feu: attestation de déplacement au Luxembourg

Suite à l’entrée en vigueur du couvre-feu au Luxembourg depuis le jeudi 29 octobre 2020 et pour une durée de 1 mois, vous trouverez ci-après, une attestation de déplacement (lié au travail : horaires décalés, travail de nuit, dépannages urgents, déplacement à l’étranger…) à télécharger et remplir, afin de justifier tout déplacement professionnel après 23h00 et avant 6h00 du matin.

Merci à la Chambre des Métiers qui nous a gentiment fourni son modèle d’attestation.

Télécharger l’attestation en cliquant ici (FR)

Hier können Sie die Bescheinigung herunterladen (DE)

Chômage partiel pour le mois de novembre : procédure exceptionnelle avec introduction des demandes possible jusqu’au 5 novembre 2020

En raison de l’évolution de la pandémie, un renforcement des mesures sanitaires a été mis en place. Dans ce contexte, la date limite pour introduire les demandes de chômage partiel pour le mois de novembre 2020 a exceptionnellement été adaptée.

Alors que ces demandes doivent habituellement être introduites au plus tard le 12 du mois précédant le mois concerné par la demande, les demandes pour le mois de novembre pourront exceptionnellement être introduites jusqu’au 5 novembre 2020 inclus.

 

Procédure exceptionnelle pour le mois de novembre

Une procédure exceptionnelle a été mise en place pour les entreprises qui :

n’avaient pas encore introduit de demande de chômage partiel pour le mois de novembre ; et

– considèrent aujourd’hui que cela s’avère nécessaire.

Les entreprises concernées peuvent, dès maintenant et jusqu’au 5 novembre, télécharger le formulaire spécifique, le compléter, le signer et le renvoyer dans les meilleurs délais par email à l’adresse suivante : chp.novembre@eco.etat.lu.

À ce formulaire, doivent être annexés :

– un relevé d’identité bancaire (RIB) ;

la déclaration de la délégation du personnel certifiant avoir été informée de la démarche de demande de chômage partiel ou, si la société n’a pas de délégation du personnel, une déclaration d’information signée par chaque salarié concerné par le chômage partiel.

À noter que les entreprises qui avaient déjà introduit une demande de chômage partiel pour le mois de novembre pourront, à titre exceptionnel, lors du décompte final à remettre à l’ADEM, rectifier le nombre d’effectif concerné, tout en veillant à respecter les règles en vigueur concernant le pourcentage maximal de l’effectif qui peut être visé.

Cette procédure exceptionnelle est uniquement valable pour le mois de novembre. Cela signifie en pratique que des demandes exceptionnelles pour le mois de novembre pourront être introduites parallèlement (jusqu’au 5 novembre) aux demandes pour le mois de décembre, selon la procédure habituelle.

 

Rappel de la procédure habituelle pour le mois de décembre

Pour les demandes relatives au mois de décembre, la procédure habituelle est d’application. Pour rappel, la procédure habituelle prévoit que les demandes doivent impérativement être effectuées anticipativement, chaque mois, entre le 1er et le 12e jour du mois précédant le mois visé par la demande.

Ainsi, pour le mois de décembre 2020, les demandes doivent être introduites via MyGuichet.lu entre le 1er et le 12 novembre 2020 inclus et ainsi de suite pour les mois qui suivent.

L’entreprise, ou son mandataire (p.ex. une fiduciaire), doit obligatoirement introduire la demande par voie électronique à travers son espace professionnel de la plateforme MyGuichet.lu. La personne qui introduit la demande a besoin d’un produit LuxTrust (p.ex. Token, Smartcard ou Signing Stick) ou d’une carte d’identité électronique.

 

En cas de questions, n’hésitez pas à nous contacter au 43 94 44 -1 ou par email sur info@clc.lu.

Connect by clc – “Fit 4 Resilience aide les entreprises à se réinventer”

Initié par Luxinnovation, le programme Fit 4 Resilience s’adresse aux entreprises soucieuses de relancer leurs activités de manière plus résiliente ou de se réinventer. Le dispositif leur permet de bénéficier de l’expertise et de l’accompagnement d’un consultant chevronné. Et cela à moindre coût.

« De nombreuses entreprises ont manifesté leur intérêt et cela dans tous les secteurs d’activité. Des accompagnements sont également déjà activés. Les dirigeants ont bien compris que cette opération est une réelle opportunité pour leur business et son développement, à l’heure du changement », explique Arnaud Duban, Head of SME Performance chez Luxinnovation qui pilote Fit 4 Resilience.

Fit 4 Resilience est un programme développé par l’agence nationale luxembourgeoise de l’innovation, avec le soutien du ministère de l’Économie, afin d’aider les entreprises à s’affranchir des difficultés de la crise, pour rebondir au plus vite en opérant un repositionnement stratégique.

Luxinnovation a mis à profit son expérience acquise via ses programmes comme Fit 4 Digital, Fit 4 Innovation ou bien encore Fit 4 Circularity dédié à optimiser la transition des entreprises vers l’économie circulaire, afin de développer un processus performant.

Les entreprises ont jusqu’au 31 décembre 2020 pour déposer leur candidature sur www.luxinnovation.lu

 

Lire l’article en entier en cliquant ici.

 

Télécharger la dernière édition du Connect en cliquant ici.

Paperjam “Les centres de formation privés sur le devant de la scène”

Plusieurs centres de formation privés luxembourgeois se sont récemment fédérés. Ce secteur important du développement national souhaite gagner en visibilité, mais aussi prendre part au débat sur l’attractivité de l’économie, avec le gouvernement. Pour nous présenter cette Fédération des Centres de Formation Privés agréés, nous avons rencontré son président Tom Girardin, managing partner de Pétillances, Naouelle Tir, Directrice Adjointe de Prolingua, et Fernand Wolter, son fondateur.

 

Qu’en est-il de vos activités respectives dans la situation actuelle?

Naouelle Tir: C’est une situation en demi-teinte: malgré les signes de reprise, notre activité peine à reprendre un rythme suffisant. Bien que Prolingua ait réagi assez vite en s’orientant vers les cours en digital, il y a malheureusement encore beaucoup de responsables RH qui ne sont pas de retour au bureau, des équipes qui sont «en rotation présentielle», ce qui complique l’organisation des cours. Dans cette période d’incertitude, les budgets formation sont malheureusement les premiers qui sont réduits.

Tom Girardin: Nous voyons des signes de relance, mais toutes les grandes sociétés gardent leur budget ainsi que leur cashflow sous contrôle, et donc la formation est reportée à l’année prochaine. Malheureusement, ce décalage représente une perte sèche que nous ne rattraperons jamais. On parle ici de millions d’euros perdus pour les organismes de formation. Quelques secteurs conventionnés par l’État ou les acteurs étatiques continuent, mais avec des problèmes de rentabilité car les classes sont plus petites (en raison du home office, de la rotation, du taux d’occupation limité des salles notamment).

Fernand Wolter: Il y a une barrière psychologique à franchir à présent. Presque toutes les sociétés ont déjà vécu au moins une quarantaine parmi leurs salariés, et le risque que le virus se propage parmi leurs équipes. On ressent donc une retenue de leur part pour les cours inter-entreprises.

 

Lire cet article en entier sur Paperjam

(Écrit par )

Connect by clc – “Covid, crèches et foyers privés : Un défi majeur”

Si, une fois la période de confinement passée, la reprise progressive des activités a constitué un défi majeur pour les crèches et des foyers privés, la relation avec les enfants et leur famille a elle aussi été au cœur des préoccupations du secteur. Garder le lien, communiquer, expliquer et aider : des priorités pour les gestionnaires, fortement sollicités durant cette période anxiogène.

Pour ralentir la propagation du virus, différentes mesures ont dû être mises en place. En crèche, les groupes ont été réduits à cinq enfants maximum. Une nouvelle qui a suscité incompréhension et parfois mécontentements du côté des parents, puisque la sélection des enfants pouvant être accueillis a été laissée à l’appréciation de chaque gestionnaire. Parfois sans solution annexe, les familles ont dû improviser et certaines ont résilié leur contrat avec la crèche avant le début de l’été. Elles sont ainsi nombreuses à avoir perdu une partie de leur clientèle.

Les gestionnaires de foyers privés ont également été mis à rude épreuve, avec la mise en place de l’école en alternance. Les communes ont ainsi constitué des listes d’enfants attribués aux foyers privés, qui n’ont pas pu accueillir leurs enfants habituels. Malgré une bonne coopération et communication entre ces différents acteurs, un travail de réseau énorme et éprouvant, les gestionnaires ont là encore, dû essuyer les mécontentements de certaines familles, notamment celles dont les enfants fréquentant des écoles privés, se sont retrouvés privés de leur foyer habituel.

Lire l’article en entier en cliquant ici.

 

Télécharger la dernière édition du Connect en cliquant ici.

La clc accueille un nouveau collaborateur : Jordy Vanden Haesevelde !

La confédération luxembourgeoise de commerce a accueilli, au poste de Responsable du département comptable, Jordy Vanden Haesevelde.

Jordy a précédemment exercé une fonction de comptable et de conseiller externe dans une fiduciaire de taille moyenne au Luxembourg.

Il est titulaire d’un baccalauréat en comptabilité effectué en Belgique avec une spécialisation en fiscalité et détient le titre d’experts-comptables luxembourgeois acquis à l’université du Luxembourg.

 

Découvrez également toute l’équipe de la clc 

Posted in clc

Wëssen an Handel(en) – Collaboration avec EY Luxembourg*

La clc s’associe à EY Luxembourg* pour accompagner ses Membres dans cette période de fort changement.

Il y a quelques jours, nous vous avons fait parvenir une communication relative au lancement de notre projet “Wëssen an Handel(en)” qui a pour but de vous donner de l’information commerce à un niveau local.

En complément, vous avez pu découvrir la Factsheet #1 dédiée à la thématique suivante “Le client post-Covid. Qui est-il ? Que veut-il ? “.

Si vous avez manqué cet emailing, nous vous proposons de consulter ces éléments ici :

> Article dédié sur la thématique “Le client post-Covid. Qui est-il ? Que veut-il ? “

> Page dédiée au projet sur notre site internet

 

Accompagnement entreprise avec EY

 

Dans le contexte de la crise sanitaire et des nouvelles habitudes de consommer des clients, votre entreprise devra très probablement se réadapter pour répondre aux nouveaux besoins du consommateur.

Afin de vous permettre d’aborder cette transition en toute sérénité, la clc s’associe à EY afin de proposer à 5 Membres clc, un workshop de 2h00 individuel et gratuit.

Lors de cette entrevue avec Brice Lecoustey, Partner EY, et Kevin D’Antonio, Strategy & Innovation EY Consulting Leader, il vous sera proposé une revue dynamique du contexte marché post-Covid pour votre entreprise. Suite à cette première réflexion, EY pourra vous accompagner directement ou vous guider vers les programmes de soutien, comme Fit4 Relisience par exemple.

Vous souhaitez avoir plus d’informations et bénéficier de cet accompagnement exclusif ?

Contactez sans plus attendre Claude Bizjak : claude.bizjak@clc.lu.

 

*EY est Membre de soutien de la clc

 

La clc accueille un nouveau collaborateur : Hendrik Kühne !

Hendrik Kühne a rejoint la Confédération luxembourgeoise du commerce (clc) en tant que Conseiller.

Hendrik a précédemment travaillé pour l’industrie pharmaceutique au Luxembourg ainsi que pour la Coopération bilatérale luxembourgeoise.

Il a fait ses études en sciences politiques, sociologie, économie politique, histoire et philosophie à l’université Johann Wolfgang Goethe à Francfort-sur-le-Main.

 

Découvrez également toute l’équipe de la clc 

Posted in clc

Connect by clc – “Stress test réussi pour les télécoms luxembourgeois”

La crise du coronavirus a permis de mettre en lumière le rôle primordial des opérateurs et des gestionnaires d’infrastructures télécoms au Luxembourg. Au plus fort de la crise, la pression sur le réseau a été intense. Mais un monitoring régulier effectué par l’ILR a montré que ces pics ont été gérés avec brio, permettant ainsi à l’ensemble de l’activité économique de se poursuivre.

Au cours des derniers mois, chacun a expérimenté le télétravail ou les contacts à distance avec ses proches. Si nos relations sociales et professionnelles ont ainsi pu être maintenues, c’est en grande partie grâce aux opérateurs et gestionnaires d’infrastructures télécoms qui sont parvenus à assurer la stabilité des télécommunications durant cette période. Il faut dire que rien n’a été laissé au hasard pour s’assurer de la solidité du réseau luxembourgeois. « Dès le 18 mars 2020, le ministre des Communications et des Médias a demandé à l’ILR de mettre en place une surveillance de la disponibilité des services et réseaux de communications électroniques pendant la crise sanitaire du Covid-19, ceci afin de détecter rapidement d’éventuels problèmes ou défaillances dans la fourniture de ces services jugés essentiels et, le cas échéant, de pouvoir y remédier rapidement », explique-t-on du côté de l’Institut Luxembourgeois de Régulation.

 

Lire l’article en entier en cliquant ici

 

Télécharger la dernière édition du Connect