Evénementiel

CONNECT by clc – En coulisse Services « Evénementiel : les aléas de la pandémie ne justifient pas le manque de prévisibilité »

Evénementiel

Peut-on exiger de la prévisibilité dans un cadre de pandémie très évolutive ? Pour le secteur de l’événementiel, la planification, et la sûreté liée au maintien des événements organisés sont essentiels. Les acteurs regrettent les tergiversations de l’exécutif dans la gestion de la crise, demandant que les mesures respectent une ligne claire, fût-elle un peu contraignante.

« À combien de personnes se monte la jauge pour une communion, et quelles sont les règles qui s’appliquent ? » Posée tout de go, la question ne trouve pas de réponse précise dans la bouche de Tom Steffen, patron de la société familiale, connue pour ses boucheries et restaurants, qui emploie une soixantaine de personnes dans son département traiteur. « Il faut que je vérifie, je ne sais pas où on en est précisément aujourd’hui… » Réceptions, concerts, manifestations diverses en berne : l’activité a trinqué depuis avril 2020, pour finalement reprendre à 60-70% en automne 2021. « C’est un beau sursaut. Les aides de l’État nous ont permis de maintenir l’outil et de garder la plupart de nos salariés, à l’exception des départs naturels. Mais qu’en sera-t-il dans un mois, si la pandémie reprend, comme c’est la tendance dans les pays voisins ? Nous aurons certainement besoin que les aides aux coûts non couverts et l’accès au chômage partiel soient prolongés. »

 

Des règles claires, compréhensibles par tous

Tom Steffen souhaite des normes claires et prévisibles, pour permettre au secteur de l’événementiel une planification des événements. Ses principaux reproches: « le flou et le court-termisme » qui accompagnent les décisions gouvernementales. Par exemple, la loi sur le CovidCheck dans les entreprises souffre de tellement d’incertitudes juridiques que même les sociétés qui seraient enclines à mettre ce système en œuvre s’en gardent pour la plupart. «On nous refile la patate chaude… sur fond d’un texte de loi qui tient en deux lignes. À chaque nouveau train de mesures Covid, on passe d’une situation compliquée à une nouvelle situation compliquée. Il faudrait des règles claires, compréhensibles par tout le monde, qui durent dans le temps, et tiennent compte de l’évolution de la situation. Par exemple : à partir d’un taux de remplissage X des hôpitaux, on prend la mesure Y. Avec une échelle claire, à l’instar de ce que l’Autriche a introduit. Actuellement, on semble plutôt attendre que la situation empire, et puis on prend des mesures radicales, applicables presque immédiatement… et des secteurs se retrouvent à l’arrêt inopinément. Il faut absolument introduire une gestion plus prédictive sur le long terme. Il faut être réaliste : le Covid va nous accompagner longtemps.»

 

 

Lire le En coulisse Services en entier en cliquant ici.

Lire notre CONNECT by clc en entier en cliquant ici.

Découvrez en plus sur la Luxembourg Event Association, en cliquant ici.