L’essentiel : »Henckes, futur directeur général d’Hospilux »

Hospilux

De la Confédération luxembourgeoise du commerce, Nicolas Henckes rejoindra le secteur de la santé dès janvier 2022 en prenant la tête d’Hospilux.

Le suspense n’aura pas duré trop longtemps pour Nicolas Henckes. Un tout petit peu plus d’un mois après avoir annoncé qu’il quitterait son poste de directeur de la Confédération luxembourgeoise du commerce (clc), il a d’ores et déjà retrouvé un emploi.

À partir du 1er janvier 2022, Nicolas Henckes deviendra en effet le nouveau directeur général d’Hospilux, société qualifiée, dans un communiqué tombé ce mardi 20 juillet, de «leader national, des entreprises spécialisées et des sociétés de vente à distance, dans le domaine médical», dans les secteurs privé et public au Grand-Duché.

 

Un nouveau challenge – Hospilux

L’actuel directeur d’Hospilux, Claude Bindels, restera l’actionnaire unique tout en assurant le rôle de pharmacien. Après 25 ans à la tête de l’entreprise, il s’est montré heureux «d’avoir trouvé le candidat idéal pour diriger la société», créée il y a plus de 35 ans et aujourd’hui basée à Contern. Les nouveaux objectifs sont clairs pour le prochain directeur: digitaliser et moderniser, poursuivre le développement commercial et affronter les défis à venir du mieux possible.

Après avoir occupé durant 4 ans et demi le poste de directeur de la clc, Nicolas Henckes se lancera donc d’ici six mois dans un tout nouveau défi: «C’était dans mon ADN de reprendre la direction d’une entreprise», a-t-il affirmé dans un communiqué. «Je connais bien le secteur de la santé où la responsabilité morale est haute. J’ai hâte de relever ce défi dans une entreprise florissante dans un secteur très concurrentiel et en constante évolution»

 

Lire l’article sur le site de L’Essentiel.

Consulter les articles de la clc dans la presse.

 

Hospilux

Paperjam : »Nicolas Henckes chez Hospilux »

Le directeur de la CLC sur le départ Nicolas Henckes dirigera dès le 1er janvier 2022 Hospilux, une société spécialisée dans la vente à distance de matériel médical au Luxembourg.

Nicolas Henckes l’avait annoncé en juin dernier : il comptait redevenir patron. On sait désormais où le directeur de la clc sur le départ officiera: chez Hospilux.

Cette entreprise basée à Contern se présente comme le leader de la vente à distance de matériel médical au Luxembourg, tant à destination du secteur public que du privé. L’an dernier, ses ventes ont dépassé les 25 millions d’euros.

 

Claude Bindels en retrait

L’entreprise fondée dans les années 1980 emploie 49 salariés. Elle est actuellement dirigée par son propriétaire Claude Bindels, qui va céder son siège de directeur général à Nicolas Henckes tout en restant actionnaire unique et en assurant le rôle de pharmacien, indique un communiqué de presse.

«Nicolas est un entrepreneur expérimenté et il est le candidat idéal pour diriger la société», a réagi Claude Bindels. «Il sera à même de mener la digitalisation et la modernisation de l’entreprise tout en poursuivant son développement commercial».

 

J’ai toujours su que je reprendrai un jour une direction d’entreprise, car c’est dans mon ADN., Nicolas Henckes, Futur directeur général,  Hospilux

«J’ai toujours su que je reprendrai un jour une direction d’entreprise, car c’est dans mon ADN. Hospilux S.A. est une entreprise florissante dans un secteur d’avenir, mais très concurrentiel et en constante évolution. Le secteur de la santé, que je connais bien, est de plus un secteur à haute responsabilité morale. J’ai hâte de relever ce nouveau défi aux côtés d’une équipe très professionnelle et engagée», a commenté Nicolas Henckes.

Le Luxembourgeois dirige la clc depuis 2017. Avant cela, le lobbyiste a officié 7 ans à l’UEL et a dirigé la start-up Legitech. Diplômé de HEC Paris, l’avocat a aussi officié au Barreau de la Ville Lumière.

 

Lire l’article sur le site de Paperjam.

Consulter les articles de la clc dans la presse.

Inondations : demande d’octroi de chômage partiel

Demande d’octroi de chômage partiel en cas de force majeure pour inondations

Suite aux fortes précipitations des 14 et 15 juillet 2021 qui ont entraîné des inondations sur l’ensemble du territoire et leurs conséquences sur l’activité professionnelle, le Gouvernement a décidé que le régime de chômage partiel en cas de force majeure pourra exceptionnellement être appliqué à toutes les entreprises situées au Luxembourg concernées par les inondations et qui :

  • rencontrent des difficultés économiques ; ou
  • sont dans l’impossibilité de continuer leur activité habituelle.

Pendant la période de chômage partiel, l’État rembourse à l’entreprise 80 % des salaires normalement perçus par les salariés concernés pendant les heures chômées. Cependant l’indemnité de compensation doit au moins correspondre au montant du salaire social minimum pour salariés non qualifiés.

Le remboursement est limité à 250 % du salaire social minimum. L’entreprise reste redevable des charges sociales et des salaires se rapportant aux heures travaillées.

L’entreprise qui recourt au chômage partiel en cas de force majeure s’engage à ne pas licencier de salariés pour raisons économiques.

De plus amples informations sur les critères d’éligibilité et les modalités d’octroi peuvent être consultées en cliquant ici.

 

Lire plus d’articles sur ce sujet :

Inondations : 5 bonnes pratiques pour constituer son dossier d’assurance

Webinar

Replay [WEBINAR] Responsabilité Sociale des Entreprises: faites-vous accompagner par la clc !

Retrouvez en vidéo le replay du webinar « Responsabilité Sociale des Entreprises: faites-vous accompagner par la clc ! »

Cliquez ici pour accéder à notre chaîne youtube.

Cliquez ici pour consulter l’agenda des événements clc.

Posted in clc
Accompagnement RGPD

Bénéficiez d’un accompagnement RGPD avec clcDPO et DPO externe !

Accompagnement RGPD avec clcDPO et DPO externe

Avantage membre clc #6 – Bénéficiez d’un accompagnement RGPD avec clcDPO et DPO externe !

Vous êtes membre à la clc et vous profitez de nos services, un peu, beaucoup…ou pas du tout! Sachez que tous les services proposés aux membres sont consultables ici. Vous pouvez en user et abuser tout au long de l’année, lorsque le besoin se présente pour votre société.

 

Vous souhaitez en finir avec le casse-tête du RGPD ou vous allez  avoir un contrôle de la CNPD ? La clc vous apporte ses solutions !

A la clc, l’une de nos missions est de vous accompagner en fonction des réglementations obligatoires auxquelles votre entreprise est soumise.

La clc offre exclusivement à ses membres des solutions clcDPO et DPO externe avantageuses pour une mise en conformité avec le RGPD :

  • clcDPO est un outil en ligne clé en main pour traiter vos données rapidement et efficacement
  • DPO externe est un service qui traite pour vous toutes les données de votre entreprise

 

Plus d’informations sur la page dédiée.

 


 

 

Retrouvez tout le détail des services proposés par la clc à ses membres en cliquant ici.

Demandez votre membership online ici.

 

Vous avez une question sur l’un des services proposés ou vous souhaitez proposer un service ?

Contactez-nous à l’adresse info@clc.lu et nous serons heureux de traiter votre demande !

 

Posted in clc
Inondations : 5 bonnes pratiques pour constituer son dossier d’assurance

Inondations : 5 bonnes pratiques pour constituer son dossier d’assurance

Voici une liste des conseils et recommandations à suivre si vous avez été touché par les inondations, que ce soit votre commerce ou votre habitation personnelle :

Sécuriser la zone sinistrée

La première chose à faire est de limiter au maximum les dégâts. Coupez l’électricité et le gaz et faites vérifier vos installations par un électricien. Mettez à l’abri les objets endommagés, nettoyez-les et faites-les sécher. Evacuez tant que possible l’eau et les gravas accumulés. L’objectif est d’empêcher que l’humidité n’occasionne des dommages supplémentaires ou de limiter ces dégâts.

Attention, protégez-vous au maximum pendant le nettoyage : bottes solides en caoutchouc, lunettes de protection, casque et gants en caoutchouc. En effet votre logement/commerce a pu être fragilisé par l’inondation donc soyez extrêmement prudent.

Une fois la zone assainie et votre installation électrique vérifiées, rallumez votre chauffage pour combattre au maximum l’humidité.

Attention également à l’eau que vous buvez en vous renseignant auprès de votre commune pour savoir si elle est potable.

 

Prenez des photos des zones et objets sinistrés

Prenez des photos des parties endommagées. Prenez des angles larges et serrés. Ceci facilitera le traitement de votre dossier auprès de votre assureur. Consignez les objets endommagés de façon détaillée.

 

Suivre l’évolution des inondations

Référez-vous aux alertes et à la carte interactive sur https://inondations.lu/ pour suivre l’évolution des risques.

 

Constituer votre dossier d’assurance

Référez-vous à votre contrat d’assurance habitation ou auto pour connaitre votre niveau de couverture. Contactez votre agent d’assurance pour connaitre les démarches afin de constituer au mieux votre dossier.

  • Consigner les marchandises endommagées de façon détaillée
  • Joignez des photos des bâtiments et objets endommagés
  • Joignez les factures ainsi que la valeur des objets endommagés
  • Joignez également à votre dossier tous les devis obtenus par des entreprises compétentes pour l’assainissement des zones endommagées de votre bâtiment ainsi que des réparations de vos objets touchés
  • Gardez les objets de valeur endommagés durant tout le traitement de votre dossier

Demander des aides gouvernementales

Le gouvernement a mis en place le 15 juillet des aides aux personnes et entreprises touchées par les inondations

  • Pour les entreprises sinistrées : aide financière pour réparer les dégâts subis (matériel, équipements et bâtiments) par la Direction générale des classes moyennes au ministère de l’Économie
  • Pour les entreprises sinistrées : application du chômage partiel en cas de force majeur, à demander au le Secrétariat du Comité de conjoncture :
Abonnement gratuit au magazine CONNECT by clc

Profitez d’un abonnement gratuit au magazine CONNECT by clc !

Abonnement gratuit au magazine CONNECT by clc

Avantage membre clc #5 – Profitez d’un abonnement gratuit au magazine CONNECT by clc !

Vous êtes membre à la clc et vous profitez de nos services, un peu, beaucoup…ou pas du tout! Sachez que tous les services proposés aux membres sont consultables ici. Vous pouvez en user et abuser tout au long de l’année, lorsque le besoin se présente pour votre société.

 

Le CONNECT by clc est le magazine dans lequel vous trouvez toutes les informations utiles à la vie de votre entreprise

A la clc, l’une de nos missions est de vous donner les dernières actualités pour faire avancer votre entreprise.

Le CONNECT by clc est LE magazine indispensable à la vie de votre société édité par la clc ! Nous y mettons en avant des articles et des interviews de membres, de politiques ou de figures du paysage luxembourgeois ayant un intérêt pour les entreprises affiliées à la clc, des news juridiques, un agenda de nos prochains événements ou encore un récapitualtif des services clc.

En tant que membre, vous le recevez 4 fois par an gratuitement mais il est également consultable sur la page dédiée de notre site internet.

 


 

Retrouvez tout le détail des services proposés par la clc à ses membres en cliquant ici.

Demandez votre membership online ici.

 

Vous avez une question sur l’un des services proposés ou vous souhaitez proposer un service ?

Contactez-nous à l’adresse info@clc.lu et nous serons heureux de traiter votre demande !

 

Posted in clc

CONNECT by clc : La logistique au défi du vaccin anti-covid

Dans la crise sanitaire inébranlable que nous connaissons et face à un virus qui semble s’implanter à long terme dans notre quotidien, le vaccin anti-covid est un indispensable. Si son développement aura été éclair, les défis logistiques pour son acheminement, sa conservation, sa prescription ou son administration sont complexes. Malik Zeniti, directeur du Cluster for Logistics a.s.b.l. Luxembourg, et Luc Feller, directeur du Haut-Commissariat à la protection nationale – qui dans ce contexte co-préside avec la ministre de la Santé Paulette Lenert, la cellule de crise dans la lutte contre le coronavirus–, répondent aux multiples interrogations que posent la logistique d’acheminement, de stockage et l’administration de ce nouveau vaccin.

 

Comment et pourquoi la vaccination s’est-elle imposée dans la stratégie médicale internationale de lutte contre ce coronavirus ?

Luc Feller : Il n’y a pas de médicaments contre les virus, le monde scientifique international a donc dû travailler sur les deux possibilités existantes pour lutter contre ce virus, à savoir : soit on évite une infection dans le corps, et cela se fait par la vaccination, pour que le corps puisse créer des anticorps pour pouvoir lutter contre le virus. Soit on combat les conséquences du virus, auprès des malades de celui-ci par l’administration d’un médicament. Dans le cas présent, le vaccin est la seule issue possible.

 

Véritable course contre la montre, le temps entre la fabrication et l’administration d’un vaccin peut prendre plus de deux ans. Comment expliquer le développement éclair du vaccin anti-covid ?

Luc Feller : Beaucoup de fonds publics ont été investis dans la recherche, je crois que c’est sans précédent. La Chine a mis à disposition le séquençage du génome dans le monde entier, ce qui a évidemment permis de travailler sur du concret. Il faut également savoir que des vaccins ont déjà fait l’objet de recherches à l’apparition du SRAS-CoV en 2002, puis en 2012. Nous ne sommes pas partis de zéro. Sans vouloir sous-estimer le travail qui a été fait par les chercheurs, il faut dire qu’il est maintenant plus aisé de développer des vaccins contre des coronavirus, que de développer des vaccins contre d’autres virus.

 

Lire la suite de l’article en cliquant ici.

Lire notre CONNECT by clc en entier en cliquant ici.

 

Webinar

Replay [WEBINAR] Wéi erreecht Dir datt Är Prospektiouns-E-Mailen an Är Email-Campagnen ukommen an och opgemaach ginn?

Retrouvez en vidéo le replay du webinar « Wéi erreecht Dir datt Är Prospektiouns-E-Mailen an Är Email-Campagnen ukommen an och opgemaach ginn ? »

 

Cliquez ici pour accéder à notre chaîne youtube.

Cliquez ici pour consulter l’agenda des événements clc.

Posted in clc

Paperjam : « Les variants ne font pas paniquer les entreprises »

Télé-travail & Entreprise – Si le nombre d’infections au Covid-19 est en hausse au Luxembourg, les entreprises ne comptent pas brusquement modifier leur stratégie «télétravail». De leur côté, les commerces et les artisans n’ont pas remarqué de chute récente d’activité.

Télé-travail & Entreprise

Statu quo du gouvernement, au niveau de la loi Covid . Statu quo aussi pour les entreprises. Malgré le rebond des infections au Covid-19  au Luxembourg, elles ne semblent pas vouloir faire brusquement évoluer leur stratégie en refaisant du télétravail une priorité dictée par l’évolution sanitaire.

«Chez nous, la situation n’a pas changé», explique Susanne Cardoso, responsable des ressources humaines dans l’entreprise de services financiers Victor Buck Services. Les 220 salariés alternent entre bureau et télétravail selon leurs projets, tant que les accords fiscaux et de sécurité sociale avec les pays frontaliers sont prolongés.

Aux CFL, pour les 800 salariés sur les 4.850 pouvant télétravailler, le nombre minimal de jours en présentiel sera bien augmenté au cours des prochains mois. Afin de passer à 3 pour une semaine de cinq jours d’ici le 1er octobre 2021.

L’espoir de la vaccination

«Pour le moment, nous n’avons pas de retour» d’entreprises changeant de stratégie à ce niveau, confirme Michel Reckinger , président de l’Union des entreprises luxembourgeoises (UEL). «Le sentiment est plutôt que la vaccination dans les tranches d’âge de ceux qui travaillent a bien avancé.» La tendance est à un retour au bureau, mais qui varie selon les secteurs.

Dans l’artisanat par exemple, le télétravail, pour ceux qui pouvaient le pratiquer, est depuis quelque temps déjà une exception. Le directeur de la Chambre des métiers, Tom Wirion, ne constate pas de mouvement laissant croire à une inversion de tendance.

La crainte concerne surtout des métiers de bouche, dont l’activité reprend, mais qui pourrait être stoppée si les cas de Covid continuaient d’augmenter.

Rien à signaler non plus de la part de Nicolas Henckes , directeur de la Confédération luxembourgeoise du commerce (clc). Il tente de se rassurer: «Les gens n’en peuvent plus du télétravail». Et compte surtout sur la campagne de vaccination.

 

Lire l’article sur le site de Paperjam.

Consulter les articles de la clc dans la presse.