Syndicats

CONNECT by clc – Lire l’Edito « Des syndicats déconnectés de leur base »

CONNECT by clc – Juin 2021 – Edito « Des syndicats déconnectés de leur base »

« Des syndicats déconnectés de leur base »

Chers Membres, Chers Lecteurs,

Serait-on vraiment en train de voir le bout du tunnel dans cette crise ? Les chiffres sanitaires sont entièrement sous contrôle, la vaccination avance finalement plutôt bien, le télétravail diminue, nos camarades restaurateurs reprennent progressivement leur activité, le chômage commence à reculer… tout ceci commence à nous faire espérer des lendemains meilleurs. Il reste que tous les secteurs ne sont pas encore sortis d’affaire, ne serait-ce que le tourisme, l’événementiel ou encore nos amis forains qui ont un petit espoir de pouvoir organiser leur Schueberfouer sous une forme allégée qui reste à définir.

Comme dit dans mon précédent édito, la gestion de la sortie de crise fait désormais l’objet de toutes les attentions de la clc et de l’UEL. Au 30 juin, le chômage partiel de crise sera pratiquement arrêté et seuls les secteurs ou entreprises ayant signé un plan de maintien dans l’emploi pourront encore y recourir facilement. D’autres aides, comme les avances remboursables, les prêts garantis par l’Etat et le programme Neistart ont été prolongés jusqu’à fin 2021.

Dans ce numéro nous avons dès lors souhaité donner la parole à Sasha Baillie qui dirige Luxinnovation afin qu’elle nous présente tout le potentiel que son agence peut mettre au service des PME luxembourgeoises dans cette phase de relance et de modernisation nécessaire de notre tissu entrepreneurial.

L’autre actualité brûlante de ces derniers mois aura été constituée par les négociations avec les syndicats concernant le travail dominical. Après des débuts prometteurs, ces négociations ont finalement abouti à un échec provoqué par l’OGBL dont les revendications étaient tout simplement irréalistes. La clc, en accord avec ses fédérations et unions commerciales, avait pourtant fait une proposition sérieuse pour parvenir à un accord gagnant-gagnant. Le plus triste dans cette histoire, c’est le peu de cas que ce syndicat semble faire de l’intérêt des salariés travaillant le dimanche.

 

Lire l’Edito en entier en cliquant ici.

icolas Henckes livre les objectifs de la CLC.

Delano – “The silence of our members is a good sign”: TRADE GROUP

Following a complicated year 2020, the retail sector is getting back into shape, says Nicolas Henckes, director of the Luxembourg trade confederation (CLC).

The CLC represents around 11,000 companies in the retail, transport and services sectors, making up around 22% of GPD and 100,000 jobs, according to the group. Henckes gives an outlook on the challenges ahead.

How has the CLC transformed in the face of the crisis and new demands from your members?

Nicolas Henckes: We had already planned to complement our services, which is why we developed a legal department, training, and awareness-raising conferences. One of the missions given to me by Fernand Ernster [president of the CLC, editor’s note] when we decided to collaborate in 2017 was to increase the value attributed to a CLC fee [it currently ranges from €250 to €17,000 depending on the size of the company, editor’s note]. This reorganisation was carried out successfully three or four months before the arrival of covid. In the end, we had to use these new capacities for the emergency service linked to covid.

How do you see the situation today and how will the CLC readjust?

We are in a gradual restart of what we hope is more normal activity. We will clearly continue to develop our service offering for our members. The choices we have made, and which are starting to be visible, are collaborations with different members to offer services at reduced prices, member benefits, and club mode operation. The goal is to have a kind of marketplace that will allow each member of the CLC to develop their business, to find partners, whether they are suppliers, clients, consultants or lawyers. So that there is this dynamic that is created within this employers’ federation.

Obviously, we will continue our lobbying role in favour of trade interests in Luxembourg. The main course of action, at present, concerns the continuation of support for the retail trade, especially in the city centre. It was already suffering before and was hit hard by the closures and restrictions related to the crisis. We are currently negotiating for a renewal of the pro-trade pact with the ministry of small and medium-sized enterprises. We hope to be able to find an agreement quickly.

What does this pro-trade pact foresee?

A whole series of actions. In recent years, it has notably provided for the creation of the commercial cadastre, which is now carried out and transferred to an economic interest group (GIE). Details will be announced by the minister when the last finishing touches have been made. We have organised conferences in different cities on how to run retail businesses, promote their development…

What would you like to put in place via this renewed pact?

We have always tried to develop statistical data. This will be one of the major axes for the years to come–no longer having a situation where each city does as it feels without having objective data on customer traffic, but to allow coordination, to compare what does or doesn’t work, so that all cities can do well, as well as the traders who reside there.

Next, we want to develop the diversity of shops in city centres. To avoid having homogeneous city centres with the same brands all over the place, we are considering looking for them abroad, bring them to Luxembourg, show them around, show them the opportunities. Brands that are not represented at all here, in order to create a dynamic that will be beneficial for all.

 

 

Read the entire article here

Read the annual activity report here

 

Library photo: Maison Moderne archives

Journalist:  Mathilde Obert & Delano staff

icolas Henckes livre les objectifs de la CLC.

Paperjam : «Ce qui est bon signe, c’est le silence de nos membres»

Recruter de nouveaux membres, aller chercher des marques étrangères, élaborer des statistiques sur le commerce luxembourgeois… Nicolas Henckes livre les objectifs de la CLC.

Après une année 2020 compliquée, le commerce reprend des couleurs, selon le directeur de la CLC, Nicolas Henckes. La poursuite du télétravail complique le retour à la normale, qu’il espère pour la fin d’année. L’organisation patronale présente ses projets et ses objectifs pour 2021.

La Confédération luxembourgeoise du commerce (CLC) a présenté lundi 7 juin son rapport d’activité 2020 lors de son assemblée générale . Après le bilan, l’heure est aux perspectives. Le point avec son directeur, Nicolas Henckes.

Comment la CLC s’est-elle transformée face à la crise et à une série de nouveaux besoins de la part de vos membres?

Nicolas Henckes. – «Nous avions déjà prévu de compléter nos services, c’est pour cela que nous avons développé un département juridique, des formations et des conférences de sensibilisation. L’une des missions que m’avait données Fernand Ernster (président de la CLC, ndlr) quand nous avons décidé de collaborer en 2017 était d’augmenter la valeur attribuée à une cotisation CLC (elle va actuellement de 250 à 17.000 euros selon la taille de l’entreprise, ndlr). Cette réorganisation s’est faite avec succès trois ou quatre mois avant l’arrivée du Covid. Finalement, nous avons dû utiliser ces nouvelles capacités pour le service d’urgence lié au Covid.

Aujourd’hui, comment voyez-vous la situation et comment la CLC va-t-elle une nouvelle fois s’adapter?

«Nous sommes dans un redémarrage progressif d’une activité, nous espérons, plus normale. Nous allons clairement continuer à développer notre offre de services en direction de nos membres. Les choix que nous avons faits et qui commencent à être visibles sont des collaborations avec différents membres pour offrir des services à prix réduits, des avantages membres, un fonctionnement en mode club. L’objectif étant d’avoir une sorte de marketplace qui va permettre à chaque membre de la CLC de développer son activité, de trouver des partenaires, que ce soit des fournisseurs, des clients, des consultants ou des avocats. Pour qu’il y ait cette dynamique qui soit créée au sein de cette fédération patronale.

Évidemment, nous allons continuer notre rôle de lobby en faveur des intérêts du commerce au Luxembourg. La principale piste d’action, actuellement, concerne la continuation du soutien au commerce de détail, surtout en centre-ville. Il souffrait déjà avant et a été énormément touché par les fermetures et restrictions liées à la crise. Nous sommes en cours de négociation pour un renouvellement du pacte pro-commerce avec le ministère des Classes moyennes. Nous espérons pouvoir trouver un accord rapidement.

 

Lire l’article en entier en cliquant ici.

Lire le rapport d’activité 2020 de la clc en cliquant ici.

Consulter les articles de la clc dans la presse.

 

Photo: archives/Maison Moderne

Journaliste : Mathilde Obert

3 minutes avec mon avocat

3 minutes avec mon avocat : la TVA

La clc s’associe à Arendt & Medernach, membre de soutien, pour proposer à ses membres de courtes vidéos informatives traitants de problématiques actuelles: « 3 minutes avec mon avocat ». 3 minutes avec mon avocat : la TVA

  • « 3 minutes avec mon avocat » c’est LA réponse rapide et précise à la question que vous vous posez en tant que chef d’entreprise !
  • « 3 minutes avec mon avocat » c’est l’occasion de traiter notamment des sujets suivants : « La durée du travail », « Les différentes formes de sociétés », « SARL versus SA », ou encore « Les congés » ou « Les heures supplémentaires ».
  • « 3 minutes avec mon avocat » c’est une vidéo par semaine durant les quatres prochaines semaines, puis ensuite, deux vidéos par mois.

 

 

 

Consultez toutes nos vidéos disponibles sur notre chaine Youtube

Consultez le site web de Arendt & Medernach

Une question juridique relative à la thématique abordée ? Le service juridique de la clc est à votre écoute en cliquant ici 

Posted in clc
Année 2020

Paperjam « Mise à rude épreuve, la clc a bien tenu le choc »

La Confédération luxembourgeoise du commerce a présenté son rapport d’activité 2020 lors de son assemblée générale du 7 juin. Une année évidemment difficile, mais qui aura eu le mérite de mettre en avant la solidité et la solidarité de son équipe.

«Quelle année!» C’est ainsi que débute le mot du président de la clc, Fernand Ernster , en introduction du rapport d’activité 2020 présenté lors de l’assemblée générale du lundi 7 juin. Une année de souffrance pour «nos équipes et nos entreprises», tandis que «certains secteurs souffrent encore».

2020 aura mis à rude épreuve la nouvelle organisation de la CLC, qui «a bien tenu le choc», souligne le président. La digitalisation avancée y a contribué, «mais c’est surtout l’équipe des collaborateurs de la CLC qui s’est montrée solidaire et solide dans cette épreuve».

Élu l’année dernière, le nouveau CA s’est trouvé pris presque de suite dans la tempête. La fédération patronale a donc joué son rôle d’avocat de ses membres. «Sur le plan politique, la CLC aura effectué, seule et en alliance avec l’UEL et d’autres organisations patronales, un vrai travail de fond auprès de différents membres du gouvernement pour que les restrictions sanitaires soient limitées au strict nécessaire et qu’elles soient applicables de manière simple. De même, grâce à sa connaissance du terrain, la CLC aura fait de nombreuses démarches pour que les aides soient réévaluées et adaptées aux besoins réels des entreprises en général, et qu’elles prennent en compte toutes les configurations possibles», note Fernand Ernster.

 

Lire l’article en entier en cliquant ici.

Lire le rapport d’activité 2020 de la clc en cliquant ici.

Consulter les articles de la clc dans la presse.

RTL Télé « Kritik u Recycling-Zenteren an de Supermarchéen »

RTL Télé « Kritik u Recycling-Zenteren an de Supermarchéen ».

An de Supermarché akafe goen an an engems de Recycling ofginn. Eng praktesch Saach.

 

Voir le reportage télé en cliquant ici.

Consulter les articles de la clc dans la presse.

Rapport d'activité 2020

Consultez le Rapport d’activité 2020 de la clc

Le Rapport d’activité 2020 de la clc a été présenté à son Assemblée Générale Ordinaire, en date du lundi 7 juin 2021.

Vous le trouverez en cliquant ici tel que communiqué à l’Assemblée Générale. Une année particulière pour nos entreprises que nous avons accompagnées au travers d’une multitude d’actions, dont nous avons souhaité vous donner le détail dans 2 pages spéciales « COVID-19 » (pages 8&9).

Nous vous présentons, par ailleurs, un rapport d’activité 2020 condensé qui vous fournira les informations essentielles sur l’organisation patronale à laquelle vous êtes membre.

Vous retrouverez ainsi notamment les chiffres clefs à retenir mais aussi et bien sûr les différents dossiers défendus par la clc.

Mot du Président

Quelle année ! Nous avons tous énormément souffert avec nos entreprises et nos équipes et certains de nos secteurs souffrent encore très fortement. 2020 aura aussi mis à rude épreuve la nouvelle organisation de la clc. Je constate avec fierté qu’elle a bien tenu le choc et a pu tout au long de l’année défendre avec force les intérêts de ses membres et de ses secteurs. La création et l’affiliation de trois nouvelles fédérations, l’association avec 3 unions commerciales ainsi que le recrutement de plus de 232 nouveaux membres (un vrai record pour la clc !) sont autant d’indicateurs positifs.

La digitalisation avancée de notre organisation a certainement contribué à cette résilience, mais c’est surtout l’équipe des collaborateurs de la clc qui s’est montrée solidaire et solide dans cette épreuve et a permis cette performance. Au nom du conseil d’administration je souhaite les en remercier vivement. Mes remerciements vont également à tous nos membres qui nous font confiance et pour lesquels nous nous engageons sans nous ménager.

Lire la suite ici.

 

Téléchargez le Rapport d’activités 2020 de la clc en cliquant ici.

3 minutes avec mon avocat

3 minutes avec mon avocat : SARL versus SA

La clc s’associe à Arendt & Medernach, membre de soutien, pour proposer à ses membres de courtes vidéos informatives traitants de problématiques actuelles: « 3 minutes avec mon avocat ». 3 minutes avec mon avocat : SARL versus SA

  • « 3 minutes avec mon avocat » c’est LA réponse rapide et précise à la question que vous vous posez en tant que chef d’entreprise !
  • « 3 minutes avec mon avocat » c’est l’occasion de traiter notamment des sujets suivants : « La durée du travail »,  « Les différentes formes de sociétés« , « la TVA », ou encore « Les congés » ou « Les heures supplémentaires ».
  • « 3 minutes avec mon avocat » c’est une vidéo par semaine durant les quatres prochaines semaines, puis ensuite, deux vidéos par mois.

 

 

Posted in clc
Nutri-Score now displayed on products

RTL Today: « Nutri-Score now displayed on products »

Nutri-Score -The five point colour scale shows consumers at a glance how healthy a product is, from a green A to a red E.

The new scheme was launched in May. Its aim is to give a quick overview of the healthfulness of a product. The more sugar, fat and salt it contains, the worse its score. It was introduced by the Ministry for Consumer Protection, with the support of the ULC (Consumer Protection League) and the Chamber of Commerce CLC.

It uses a five-colour scale, with the green A denoting the highest level of quality, the red E the lowest. This makes it easy to compare similar products and see which contains healthier and more nutritious ingredients. As Jean Feyereisen from the ULC explains, the system is more transparent than other labels. « The Nutri-Score always refers to 100g or 100ml. This isn’t the case for many other systems, where daily intake is allowed, which of course changes with age, gender and so forth. »

The scheme is also used in our neighbouring countries, so many consumers will already have seen it on imported products. Therefore, it made sense to officially introduce it here, as well.

Claude Bizjak, vice director of the CLC, explains that transparency is the most important factor: « You have to use the system that will become prevalent. If the consumer is confronted with many different labels, they will be confused more than anything else. That’s counterproductive. »

(Author: Nadine Kremer)

 

Click here to read the entire article.

Consulter les articles de la clc dans la presse.

Découvrez deux nouvelles propositions de services par MEETINCS et SERVENT by Julia Remmel !

Découvrez deux nouvelles propositions de services par MEETINCS et SERVENT by Julia Remmel !

A la clc, l’une de nos missions est la mise en relation de nos membres pour favoriser l’échange et le développement de chaque entreprise. Ainsi, nous croyons fortement que votre expertise peut être utile aux autres membres ! Un peu comme une « Marketplace » d’e-commerce, la clc invite toutes ses entreprises membres à proposer des services selon son domaine d’activité, aux autres membres, avec un avantage spécial que les non-membres n’auront pas.

 

« MEETINCS c’est l’expertise en traduction dans plus de 60 langues ! »

Afin de vous apporter une aide professionnelle dans le domaine de la traduction écrite, la clc propose la solution de MEETINCS qui pourra non seulement traduire mais aussi assermenter vos textes et documents dans plus de 60 langues différentes.

♦ Avantages Membres clc

La collaboration de la clc avec MEETINCS vous permet de :
• bénéficier d’une remise de -30 % sur toutes les traductions assermentées de RCS.
Offre valable pour toute commande passée avant le 15 juin 2021. Le code CLCmembre doit être mentionné lors de la demande de devis effectué par email.

► Vous souhaitez plus d’informations sur l’offre ?

N’hésitez pas à contacter David de MEETINCS sur translations@meetincs.lu ou 45 99 45 202

► Consultez également la page sur les informations en traduction de MEETINCS ici : https://www.meetincs.lu/traductions/


« SERVENT by Julia Remmel, le nouvel annuaire spécialisé pour le secteur événementiel »

Afin de connecter les prestataires de services événementiels et leurs clients, la clc propose la solution de SERVENT by Julia Remmel, qui a mis en place une plateforme en ligne où seront présent une multitude de prestataires de services du Luxembourg et de la Grande Région.

► Vous êtes un organisateur d’événements privés ou professionnels?

Commencez dès maintenant à rechercher vos prestataires de services !

► Vous êtes un prestataire de services ?

Sachez que vous pouvez, dans un premier temps, vous inscrire gratuitement pour être visible par vos clients. Un forfait upgrade Premium est également disponible permettant d’accéder à de multiples autres fonctionnalités (affichage en gallerie Premium sur la home page, sur les réseaux sociaux, etc.).

♦ Avantages Membres clc

La collaboration de la clc avec Julia Remmel vous permet de :
• bénéficier d’une remise de 25% sur le forfait « Premium » pour les prestataires de services.

 

 


Meetincs                  SERVENTJulia Remmel


 

 

Découvrez toutes les collaborations clc ici