3 minutes avec mon avocat

3 minutes avec mon avocat : les différentes formes de sociétés

La clc s’associe à Arendt & Medernach, membre de soutien, pour proposer à ses membres de courtes vidéos informatives traitants de problématiques actuelles: “3 minutes avec mon avocat”. 3 minutes avec mon avocat : les différentes formes de sociétés

 

  • “3 minutes avec mon avocat” c’est LA réponse rapide et précise à la question que vous vous posez en tant que chef d’entreprise !
  • “3 minutes avec mon avocat” c’est l’occasion de traiter notamment des sujets suivants : “La durée du travail”, “la TVA”, “SARL versus SA” ou encore “Les congés” ou “Les heures supplémentaires”.
  • “3 minutes avec mon avocat” c’est une vidéo par semaine durant les quatres prochaines semaines, puis ensuite, deux vidéos par mois.

 

 

 

Posted in clc
Maintien des dates des soldes

Luxemburger Wort : “La France repousse ses soldes, pas le Luxembourg”

La Confédération luxembourgeoise du commerce est d’avis de maintenir les dates de promotions estivales. Avec un début des soldes prévu le 26 juin prochain pour s’achever quatre semaines plus tard.  d

Maintien des dates des soldes.

En début d’année, le gouvernement luxembourgeois avait décidé de bousculer la date des soldes. Les décalant bien après la réouverture des commerces dits «non essentiels». Cela n’avait guère été au goût de la Confédération du commerce qui n’avait rien demandé en ce sens. «Et cette fois encore, nous n’avons pas lieu de formuler des remarques par rapport au calendrier établi», plaide Nicolas Henckes. Et donc le directeur de la CLC de rappeler que, pour l’heure, les soldes d’été sont programmés du 26 juin au 24 juillet.

Côté français, jeudi, le ministre de l’Economie a fait savoir qu’il entendait décaler d’une semaine le début des promotions estivales. Repoussant le démarrage du 23 au 30 juin prochain. Pour expliquer ce choix, Bruno Le Maire a notamment indiqué que le décalage des soldes d’été l’an dernier n’avait pas été une bonne chose pour tous les commerçants. Mais le léger report suggéré cette fois permettrait, selon le ministre, de «profiter du rebond de la consommation des Français».

Si ce choix est acté par le ministre chargé des PME, Alain Griset, les soldes en France se dérouleraient donc du 23 juin au 20 juillet. Pour l’heure côté belge, aucun changement n’a été annoncé et les bonnes affaires devraient se présenter du 1er au 31 juillet.

«Nous sommes d’avis à la CLC que le maintien du rythme de ces périodes de soldes est essentiel pour la bonne gestion des stocks de nos adhérents», assure Nicolas Henckes. S’en tenir aux dates fixées étant aussi un bon repère pour ne pas perturber la clientèle.

A noter que, pour l’heure, il est acté que les boutiques auront la possibilité d’ouvrir leurs portes quatre dimanches d’affilée durant la période de soldes estivale. A savoir les 27 juin, 4, 11 et 18 juillet. 

 

Lire l’article en cliquant ici.

 

3 minutes avec mon avocat

3 minutes avec mon avocat : la durée du travail

La clc s’associe à Arendt & Medernach, membre de soutien, pour proposer à ses membres de courtes vidéos informatives traitants de problématiques actuelles: “3 minutes avec mon avocat”.

 

  • “3 minutes avec mon avocat” c’est LA réponse rapide et précise à la question que vous vous posez en tant que chef d’entreprise !
  • “3 minutes avec mon avocat” c’est l’occasion de traiter notamment des sujets suivants : “Les différentes formes de sociétés”, “la TVA”, “SARL versus SA” ou encore “Les congés” ou “Les heures supplémentaires”.
  • “3 minutes avec mon avocat” c’est une vidéo par semaine durant les quatres prochaines semaines, puis ensuite, deux vidéos par mois.

 

 

 

Posted in clc
Nicolas Henckes et Carlo Thelen dressent un état des lieux de la situation du e-commerce au Luxembourg.

Paperjam – Commerce : l’indispensable digitalisation

Nicolas Henckes et Carlo Thelen dressent un état des lieux de la situation du e-commerce au Luxembourg.

Comment se porte l’e-commerce au Luxembourg? Où se situent les commerces dans leur processus de transformation digitale? Nicolas Henckes, directeur de la Confédération luxembourgeoise du commerce, et Carlo Thelen, directeur général de la Chambre de commerce du Luxembourg, dressent un état des lieux.

Comment l’e-commerce est-il aujourd’hui déployé au Luxembourg? Et comment le Grand-Duché se positionne-t-il à ce sujet, au regard des autres pays européens et de ses voisins?

Carlo Thelen – «Le dernier rapport Digital Economy and Society Index (DESI) d’Eurostat nous livre des informations intéressantes à cet égard. Cet indice, qui évalue l’évolution des pays de l’Union européenne vers une économie et une société numériques, place le Luxembourg à la 10e position du classement sur les 28 pays analysés, devant l’Allemagne (12e) et la France (15e), mais derrière la Belgique (9e). Si nous nous attachons à l’usage qui est fait d’internet au Luxembourg, nous remarquons que l’e-commerce est aujourd’hui ancré dans les pratiques des résidents, notamment grâce à l’importante utilisation d’internet dans le pays et à sa forte connectivité. Ainsi, 93% des habitants du pays déclarent utiliser internet, contre 85% en moyenne dans l’Union européenne, 87% en France, 89% en Belgique, et 91% en Allemagne. Trois quarts de ces utilisateurs réalisent des achats sur le web. En 2018, les résidents grand-­ducaux ont ainsi dépensé quelque 800 millions d’euros en ligne, selon Statista. Les résidents luxembourgeois achètent donc davantage sur internet que la moyenne européenne (71%) et que les Belges (72%). Cette pratique est cependant moins présente au Luxembourg qu’en France (77%) et qu’en Allemagne (84%). Mais ce que nous constatons également, c’est qu’il existe un déséquilibre entre la pratique des commerçants et les attentes des consommateurs. En effet, seulement 16% des utilisateurs d’internet vendent leurs produits ou services sur le web, contre 23% en moyenne au sein de l’UE. Et seuls 7% à 9% des commerçants ont une offre en ligne. 87,5% des achats en ligne sont effectués sur des sites étrangers, d’après Cross-Border Commerce. Nous n’en sommes donc encore qu’aux balbutiements du commerce électronique et de la transformation digitale des commerces sur le territoire luxembourgeois. Il est toutefois important de préciser que ce rapport 2020 se base sur des données récoltées en 2019, avant la crise sanitaire, donc…

Cela signifie-t-il que la situation a désormais changé et que la crise sanitaire a donné un coup d’accélérateur à l’e-commerce au Luxembourg?

Nicolas Henckes – «Effectivement. La crise sanitaire, et surtout le premier confinement, a obligé bon nombre de consommateurs, mais surtout de vendeurs, à investir le web. Avant la pandémie, les entreprises commerçantes ne ressentaient pas forcément le besoin de proposer leurs biens en ligne, ni même, pour certaines, d’y être actives, ou tout simplement présentes. Même si la situation commençait un peu à se tendre, la plupart des commerces luxembourgeois avaient la chance de se trouver dans une situation relativement confortable, et ils pouvaient se contenter de ‘faire comme ils ont toujours fait’. Il en résultait une grande méconnaissance de l’e-commerce, de son fonctionnement, de sa valeur ajoutée pour les clients et pour l’entreprise, des mécanismes de communauté que cela implique de mettre en place, etc. La crise a exacerbé l’intérêt et l’importance du digital. S’ils voulaient continuer à vendre leurs produits et leurs services et maintenir le lien avec leurs clients, les commerçants n’ont pas eu d’autre choix que de se tourner vers le numérique. On a trop longtemps opposé vente physique et vente en ligne. Or, ces deux canaux sont davantage complémentaires que concurrents. Et, à cet égard, le confinement a constitué une sorte d’électrochoc. Beaucoup ont pris conscience de la convergence de ces deux moyens de vente et de la nécessité, aujourd’hui plus encore, d’adopter une stratégie multicanale.

Lire l’article en entier en cliquant ici.

La clc dans la presse.

(Journaliste : Jeanne Renauld; Photos : Matic Zorman/Maison Moderne)

deux nouvelles propositions de services

Découvrez deux nouvelles propositions de services par Angels et Emoskills !

A la clc, l’une de nos missions est la mise en relation de nos membres pour favoriser l’échange et le développement de chaque entreprise. Ainsi, nous croyons fortement que votre expertise peut être utile aux autres membres ! Un peu comme une « Marketplace » d’e-commerce, la clc invite toutes ses entreprises membres à proposer des services selon son domaine d’activité, aux autres membres, avec un avantage spécial que les non-membres n’auront pas.

 

“Nos events safe outdoor boostent la cohésion de votre équipe !”

Afin d’offrir une solution qui permette de remotiver vos collaborateurs, de resserrer les liens et de créer des souvenirs – tout en respectant les restrictions sanitaires, la clc propose la solution d’ANGELS Events Agency, qui propose d’organiser pour vous un évènement sur-mesure selon vos goûts avec un panel d’activités en plusieurs petits groupes.

 

♦ Avantages Membres clc

La collaboration de la clc avec Angels vous permet de :

• bénéficier d’une réduction de 10% sur les forfaits events safe outdoor à découvrir ici.

 

► Vous souhaitez plus d’informations sur l’offre ? N’hésitez pas à contacter Angels par email sur team@angels.lu

 


“Apprendre tout en s’amusant”

Afin d’offrir une solution permettant à vos collaborateurs de se former le plus efficacement possible, la clc propose la solution d’Emoskills qui met en place en partenariat avec Gamelearn des e-learnings de nouvelle génération en soft skills permettant d’apprendre par le jeu.

Ces formations bénéficient d’un taux de satisfaction de 93% et un taux de finalisation des jeux de 94% (contre 25% pour les e-learnings classiques).

 

♦ Avantages Membres clc

La collaboration de la clc avec Emoskills vous permet de :

• bénéficier d’une réduction de 10% sur les serious games ou 20% sur l’abonnement à l’ensemble du catalogue

 

► Vous souhaitez plus d’informations sur l’offre ? N’hésitez pas à contacter Emoskills au 00352 621 486 538 ou en visitant la page dédiée.

 


angels events agency                    EmoSkills


 

 

 

Découvrez toutes les collaborations clc ici
Voici les pharmacies où obtenir un test certifié

Voici les pharmacies où obtenir un test certifié

Sur au moins 98 pharmacies luxembourgeoises, 63 devraient proposer des tests rapides certifiés, dont 14 dans la capitale.

Pour pouvoir entrer dans les restaurants à partir du 16 mai , trois possibilités. Présenter soit un autotest Covid-19 négatif réalisé sur place, soit un test PCR négatif de moins de 72 heures, soit un test rapide négatif certifié de moins de 24 heures, réalisé par une personne agrémentée dans une pharmacie.

La troisième option est possible dès aujourd’hui, mercredi 12 mai, dans les premières officines volontaires. La totalité des pharmacies participantes devrait le permettre à partir du lundi 17 mai. La liste a été détaillée sur le site internet du Syndicat des pharmaciens luxembourgeois (SPL), qui regroupe 98 officines dans le pays. Elles sont 63 au total, dont 14 à Luxembourg-ville.

Consultez la liste des pharmacies ici.

Le résultat du test peut être obtenu en moins de 30 minutes, assure le gouvernement dans un communiqué de presse. Les pharmacies participantes mettront à disposition du public des espaces spécialement aménagés et définiront elles-mêmes les modalités, entre prise de rendez-vous obligatoire et créneaux dédiés. Les tests ne pourront pas être réalisés lorsque ces pharmacies sont de garde. En cas de test négatif, un certificat est délivré, utile pour se rendre au restaurant, mais aussi pour certains déplacements. S’il est positif, il est immédiatement déclaré par le professionnel à la Direction de la santé.

Le coût, à la charge du client, devrait se situer entre 30 et 35 euros, avait indiqué à Paperjam Danielle Becker-Bauer, vice-présidente du SPL.

 

(Écrit par hoto: archives/Maison Moderne)

Communiqué départ Nicolas Henckes

Communiqué de presse – OPAL, fédération des opérateurs alternatifs du Luxembourg : élection d’un nouveau bureau

C’est lors de son Conseil d’Administration en date du 5 mai 2021 que les membres de l’OPAL ont décidé de prolonger les mandats des administrateurs sortants.

Ainsi à la fonction de Présidente de l’OPAL, l’ensemble du Conseil d’Administration se félicite de la
reconduction de fonction pour Myriam Brunel, Directrice Légal et Régulatoire de Proximus Luxembourg
S.A.

Il a été voté pour les autres postes de Vice-Présidents : Cegecom, représenté par son Directeur, Georges
Muller et Orange Luxembourg, représenté par Jeannot Grethen, Director Regulatory affairs & Business
Development, qui ont tous deux également vu leur mandat prolongé de 3 ans.

Eltrona Interdiffusion S.A., représenté par son CEO Paul Denzle, conserve aussi son mandat de Trésorier
pour les 3 prochaines années à venir.

Depuis 2007, date de sa création, l’OPAL, fédération des opérateurs alternatifs de Luxembourg, n’a eu de
cesse d’encourager la promotion et de prôner la concurrence au sein des services de télécommunication.
La fédération intervient auprès des instances en charge de la régulation du marché comme l’ILR, et
constitue un interlocuteur privilégié auprès des ministères compétents, les chambres patronales et
syndicales et les instances européennes.

En 2020, les membres de l’OPAL ont continué à travailler de concert, même si à distance pandémie oblige,
sur plusieurs consultations lancées par l’Institut Luxembourgeois de Régulation (ILR) ainsi que sur la
transposition du nouveau Code Européen des Télécommunication en loi nationale. Ils ont démontré tant
individuellement que collectivement pendant la crise et encore aujourd’hui, leur rôle essentiel dans la
poursuite de l’activité économique au Luxembourg.

L’OPAL représente la quasi-totalité des opérateurs de télécommunication et de télédistribution au
Luxembourg. En 2020, le revenu global généré par les Membres de l’OPAL s’est élevé à plus de 315 M€, et
plus de 580 salariés travaillent pour eux.

Les membres de l’OPAL sont au nombre de 7 :

• BT Global Services Luxembourg SARL
• Cegecom
• Eltrona Interdiffusion S.A.
• Luxconnect S.A.
• LuxNetwork S.A.
• Orange Luxembourg
• Proximus Luxembourg S.A.

 

Téléchargez le communiqué de presse

Visitez le site web de la fédération OPAL

Consultez la page dédiée des fédérations clc du secteur “Service”

Consultez la page dédiée de la fédération OPAL

Posted in clc
Autotests COVID en entreprise : guide pratique d'utilisation

Autotest COVID en entreprise : guide pratique d’utilisation

Autotest COVID en entreprise : guide pratique d’utilisation

Comme annoncé la semaine dernière par le Gouvernement, chaque entreprise va bientôt avoir la possibilité de se procurer des autotests ou tests rapides à destination de leurs employés, à raison de deux tests par semaine et par collaborateurs travaillant en présentiel et ce, pendant 6 semaines.

Vous trouverez alors ici un guide d’utilisation, édité par la Chambre de Commerce en collaboration avec le Gouvernement, ayant pour but de vous donner des informations générales, mais également sur la réalisation concrète des autotests en entreprise.

D’autres informations suivront demain avec la conférence de presse du ministre Dan Kersch.

Ce guide sera également mis à jour continuellement et nous ne manquerons pas de vous informer par mailing ou sur notre site internet.

 

Consultez ici le guide pratique pour l’utilisation des autotests en entreprise

Accélérer encore en faveur de l’électrique

CONNECT by clc – Véronique Bourgois : «Accélérer encore en faveur de l’électrique»

Véronique Bourgois, directrice d’Arval Luxembourg depuis le 1er janvier dernier veut accélérer encore en faveur de l’électrique, et pilote sa stratégie en faveur de la transition écologique et de la mobilité durable.

Découvrez notre “En coulisse Transport” avec Véronique Bourgois : «Accélérer encore en faveur de l’électrique»

« J’ai rejoint Arval Luxembourg quelques mois après sa création, en 1998, au sein du département commercial, comme Business Manager. Au fil des ans, ma carrière a progressé et je me suis vu confier la direction commerciale et marketing de l’entreprise. Fonction que j’occupais avant d’être nommée Directrice d’Arval Luxembourg, le 1er janvier dernier », explique Véronique Bourgois.

Si les femmes sont encore peu nombreuses à ce niveau de responsabilité dans le secteur automobile, le Groupe Arval, convaincu que la diversité est une formidable richesse, entend augmenter leur nombre à des postes de direction. Au sein du groupe, les femmes à hautpotentiel, sont ainsi encouragées et accompagnées dans leurs ambitions professionnelles. Véronique Bourgois fait partie de ces talents. Détentrice d’une licence en économie et d’un master en management interculturel de l’ICHEC, la Business Management School de Bruxelles, Véronique Bourgois qui a également étudié et travaillé aux Etats-Unis, prend les rênes d’une entreprise en excellente santé.

55 – C’est le nombre d’employés que compte Arval Luxembourg. L’effectif a pour particularité d’afficher un équilibre hommes/femmes quasi parfait.

« Le parc géré par Arval Luxembourg dépasse actuellement les 10.500 véhicules. Nous sommes en croissance continue et faisons partie des leaders dans notre secteur d’activité, à savoir la location de véhicules longue durée (LLD) et les solutions de mobilité durable, en direction des entreprises comme des particuliers », précise la dirigeante qui s’inscrit dans cette dynamique, à l’heure de la transition énergétique.

Arval Luxembourg se veut très actif en la matière. Le diesel qui représentait encore, il y a peu, 90 % des véhicules en LLD mis en service par l’entreprise, au Luxembourg, est déjà en fort recul. « En 2020, 58 % de nos véhicules étaient diesel, 27 % à essence, 11 % hybrides et 4 % électriques. Notre priorité est d’accélérer encore en faveur de l’électrique. Mais notre ambition va au-delà. Arval innove aujourd’hui afin de proposer à ses clients de véritables solutions de mobilité durable. Au Grand-Duché, la tendance n’en est encore qu’à ses débuts, mais nous savons que d’ici 3 à 5 ans, le rapport à l’automobile aura totalement changé : l’usage aura supplanté la propriété », explique Véronique Bourgois.

 

Lire la suite de l’article en cliquant ici.

Lire notre CONNECT by clc en entier en cliquant ici.