Connect by clc – Télétravail : de la distance… mais pas trop

Les entreprises et les salariés ont goûté au télétravail afin de s’adapter à la crise sanitaire. Le grand basculement s’est souvent fait dans l’urgence et l’improvisation. Mais au fil des semaines, les retours d’expérience s’avèrent positifs. Tant et si bien que le télétravail pourrait diffuser et s’imposer durablement. Bon nombre de conditions sont réunies pour qu’il en soit ainsi. Mais pas toutes. Tant sur le plan humain que technologique, des fragilités et des freins subsistent. Et puis, il ne faudrait pas non plus que l’agilité des entreprises n’entraine la paralysie des commerces…

La bonne santé du Luxembourg sur le plan économique repose, notamment, sur sa capacité à réagir et à s’adapter. La façon dont les entreprises et les salariés du pays ont basculé en mode télétravail, au cours de ces derniers mois pour continuer à faire fonctionner l’économie, malgré la crise sanitaire, en est une belle illustration. La preuve aussi que, contre toute attente, le télétravail fonctionne au Grand-duché. Tant et si bien que le pays a d’ores et déjà opéré un dépoussiérage de ses règles en la matière. Le 20 octobre dernier, une nouvelle convention a été signée par les partenaires sociaux. Le nouveau texte a été élaboré à partir de l’avis du Conseil économique et social (CES) dévoilé en septembre dernier. Au registre des changements les plus no-tables, la convention encadre désormais le télétravail occasionnel, spontané, lorsque pour cause d’intempéries, par exemple, le salarié ne peut pas rejoindre son bureau. Il n’est également plus nécessaire d’opé-rer une modification du contrat de travail (via l’ajout d’un avenant) pour organiser le télétravail. En ce qui concerne le télétra-vail programmé et régulier, l’employeur a l’obligation de fournir à son salarié tous les outils de travail dont il a besoin, bien évidemment, mais des solutions hybrides visant à limiter les frais (internet, par exemple) sont possibles lorsque le télétra-vail est peu pratiqué. « L’ambition a surtout consisté à gagner en flexibilité et en agilité afin d’encadrer le télétravail occasionnel », souligne Jean-Jacques Rommes, le pré-sident du CES « autre point important, le télétravail ne peut pas être imposé, ni par l’employeur, ni par l’employé. Il est activé sur la base du volontariat ». Comprendre que ce n’est pas un droit, ni une obligation.

 

Lire l’article en entier en cliquant ici.

Focus sur la FCF – la Fédération des Centres de Formation privés agrées, fédération affiliée à la clc

N’attendez plus et prenez la bonne résolution de devenir membre à la clc !

La clc présente la FCF – la Fédération des Centres de Formation privés agrées, une communauté de professionnels du secteur de la formation qui agit ensemble pour structurer un écosystème propice au développement et à l’innovation.

 

Contact :

Agnès Coupez, Conseiller clc pour la FCF
Tél : +352 439 444 712
Mail : agnes.coupez@clc.lu

 

 

 

Posted in clc

Communiqué de presse – Retrait des ouvertures dominicales pendant les soldes : une décision incompréhensible

La clc vient de prendre connaissance de la décision du Monsieur Lex Delles, Ministre des Classes moyennes, de retirer les ouvertures dominicales accordées pour tout le pays pour la période des soldes, y inclus les dates demandées et non encore accordées. Cette décision est incompréhensible à plus d’un titre et l’argument sanitaire mis en avant ne saurait tenir à une analyse factuelle.

Les ouvertures dominicales permettent en effet de répartir l’afflux de clients sur un jour supplémentaire, diminuant ainsi la densité moyenne de clients dans les commerces. La décision prise va renforcer la densité sur les samedis sans l’ombre d’un doute possible.

De plus, la France a notamment autorisé les ouvertures dominicales pendant ses soldes. Nul doute également que les mouvements de personnes que le ministère affirme vouloir réduire auront lieu à plus longue distance vers un pays voisin dont la situation sanitaire est actuellement moins favorable que celle du Luxembourg.

Enfin, nos commerçants doivent déstocker au plus vite pour récupérer des liquidités. Les dimanches permettent d’accélérer ce mouvement, ce d’autant plus que la décision de ne commencer les soldes que le 20 janvier, contrairement à la demande de la clc, mettra nos commerçants en concurrence directe avec leurs voisins dans cette course aux liquidités.

La clc tient enfin à rappeler que les commerces au Luxembourg sont bien organisés et permettent une fréquentation dans des conditions sanitaires strictes offrant une grande sécurité à tous les clients et les salariés.

 

Téléchargez le présent communiqué de presse en cliquant ici.

Focus sur le SPL – le Syndicat des Pharmaciens Luxembourgeois, fédération affiliée à la clc

N’attendez plus et prenez la bonne résolution de devenir membre à la clc !

La clc présente le SPL, le Syndicat des Pharmaciens Luxembourgeois, qui regroupe les pharmaciens titulaires d’une officine privée ou d’une concession d’État et représente leurs droits. Le SPL défend les intérêts de la profession et assure la représentation de ses membres auprès des autorités nationales et internationales. Il est l’interlocuteur privilégié au ministère de la Santé de la Division de la Pharmacie et des Médicaments (DPM), notamment pour l’élaboration du plan de garde annuel.

 

Contact :

Théo Biewer, Conseiller clc pour le SPL
Tél : +352 439 444 713
Mail : theodore.biewer@clc.lu

 

 

 

Posted in clc
GSPL

Focus sur le GSPL – le Groupement des syndics professionnels du Luxembourg, fédération affiliée à la clc

N’attendez plus et prenez la bonne résolution de devenir membre à la clc !

La clc présente le GSPL, le Groupement des syndics professionnels du Luxembourg qui est une organisation professionnelle qui regroupe des entreprises s’occupant exclusivement, sinon principalement de la gestion immobilière (syndics de copropriétés, gérants d’immeubles, administrateurs de biens professionnels). La fédération a pour objectif d’assurer la dignité et le respect de la profession et de promouvoir son développement, ainsi que d’étudier les problèmes rencontrés par ses membres dans le cadre de leurs activités.

 

Contact :

Louis Reding, Conseiller clc pour le GSPL
Tél : +352 439 444 706
Mail : louis.reding@clc.lu

 

 

Posted in clc

Luxemburger Wort « Les clubs de fitness au repos forcé »

La plupart des salles de remise en forme privées du pays restent à l’arrêt malgré la reprise des activités sportives et la réouverture des commerces. Malgré leurs efforts, elles ne peuvent redémarrer sous le poids des nouvelles contraintes sanitaires.

Rameurs silencieux, steppers abandonnés, elliptiques immobiles, presses à cuire ne grinçant pas sous les efforts : drôle d’ambiance dans la plupart des salles de gymnastique et autres clubs de remise en forme du pays. Pourtant, à défaut de grouiller de pratiquants suant, ces sites de fitness devraient avoir retrouvé un peu d’activité en cette deuxième semaine de janvier. Mais pour la plupart d’entre eux, il n’en est rien. «Le gouvernement nous a autorisés à rouvrir mais dans des conditions impossibles à tenir», résume Charel Trierweiler.

Au Factory4, à Gasperich, le responsable des lieux fait donc grise mine à l’heure où, pourtant, sports et commerces ont reçu l’autorisation de fonctionner à nouveau.«Mais comment faire?, interroge celui qui a pris la tête de la toute jeune Fédération luxembourgeoise de fitness. Le ministère des Sports nous limite à dix personnes admises pour n’importe quelle surface, mais personnels inclus.»

(Journaliste : Patrick JACQUEMOT / Photo : PJ)

 

Lire l’article en entier en cliquant ici.

Focus sur l’ULAV – Union Luxembourgeoise des Agences de Voyages, fédération affiliée à la clc

N’attendez plus et prenez la bonne résolution de devenir membre à la clc !

La clc présente l’ULAV – l’Union Luxembourgeoise des Agences de Voyages, qui s’est donné pour mission de défendre les intérêts professionnels de tous ses membres auprès des instances publiques ou des organisations interprofessionnelles tant sur le plan national qu’international.
L’ULAV attache une importance considérable à la valorisation du métier d’agent de voyages auprès du grand public et des instances gouvernementales. Aussi, les membres se tiennent à une charte de qualité et de services les engageant vis-à-vis de la fédération et surtout vis-à-vis de leurs clients.

 

Contact :

Elisabeth Cruz, Conseillère clc pour l’ULAV.
Tél : +352 439 444 708
Mail : elisabeth.cruz@clc.lu

 

Posted in clc

Focus sur la FELSEA – Fédération Luxembourgeoise des Services d’Éducation et d’Accueil pour Enfants, fédération affiliée à la clc

N’attendez plus et prenez la bonne résolution de devenir membre à la clc !

La clc présente la FELSEA – la Fédération Luxembourgeoise des Services d’Éducation et d’Accueil pour Enfants, qui regroupe actuellement environ 140 structures d’accueil privées, de taille et localisations géographiques différentes. Les principaux objectifs de la FELSEA s’articulent autour de sa contribution au développement et à la garantie de la qualité de l’accueil des enfants au Grand-Duché de Luxembourg ainsi que de la pérennité du secteur privé.

 

Contact :

Elisabeth Cruz, Conseillère clc pour la FELSEA.
Tél : +352 439 444 715
Mail : info@felsea.lu

Posted in clc

Connect by clc – Quelle cohérence dans la politique gouvernementale ?

Chers Membres, chers lecteurs,

La situation économique de nos secteurs ne s’est guère améliorée ces derniers mois. Certains de nos secteurs parviennent à plus ou moins gérer la crise, mais la liste des secteurs en grande détresse est longue : événementiel, agences de voyages, centres de formation agréés, forains, petits commerçants… Et le gouvernement de nous faire subir la douche écossaise. Chaude avec l’annonce d’une amélioration et d’un élargissement du fonds de relance et de soutien et le lancement d’une nouvelle aide pour financer les coûts non autrement couverts. Froide avec de possibles restrictions d’ouvertures qui planent au-dessus de nous telle une épée de Damoclès et surtout l’annonce d’une hausse du salaire social minimum (SSM) très importante de 2,8%. Chaude encore avec la prolongation du chômage partiel jusque fin juin 2021. Et froide à nouveau avec le maintien d’une taxe CO2 qui n’a aucun sens hormis celui de satisfaire une idéologie aveugle et peu soucieuse d’avoir un réel impact écologique, l’impact médiatique semblant plus intéressant à poursuivre.

La hausse du SSM est d’ailleurs du même tonneau : une ineptie à vocation purement électoraliste et clientéliste. Le vrai problème du pouvoir d’achat de nos salariés rémunérés au SSM n’est pas lié à la hauteur de ce salaire, le plus haut au monde, mais au fait du coût du logement. Cette hausse de 2,8%, spectaculaire pour faire bondir les coûts des entreprises et les pousser encore plus vite vers la faillite, ne pourra pas corriger des décennies de passivité coupable des gouvernements successifs dans la question du logement. Le choix du moment de cette hausse est tout aussi déroutant, alors que le gouvernement débloque par ailleurs des crédits pour sauver ces mêmes entreprises. Où est la cohérence ? Sans compter qu’en matière de protection sociale, il est clairement fait deux poids, deux mesures entre salariés et indépendants et il est désormais grand temps de répondre aux revendications des organisations patronales en la matière.

 

Lire l’Edito en entier en cliquant ici.