COVID-19 : La parole aux Membres de la clc

La clc a décidé de donner la parole à ses Membres afin qu’ils nous parlent de leur gestion de crise du COVID19 en ayant la clc à leurs côtés. Découvrez l’histoire de Corinne Berlocher, Head of customer relations à Streff Data Protection Services, « Le soutien de notre DPO (de la clc) qui a su être très réactive et pertinente ».

 

Quelle est votre entreprise et vos activités ?

Streff Data Protection Services (Archivage, Numérisation, Destruction, Stockage).

 

Comment avez-vous réagi face à la crise et comment la clc vous est venue en aide ?

Comme bon nombre d’entreprises, nous nous sommes adaptés à cette situation en respectant les mesures barrières Covid19 (Masques, Gel, Distances, Télétravail et respect des mesures gouvernementales avec le soutien de notre DPO (de la clc) qui a su être très réactive et pertinente).

 

Et la suite…comment la voyez-vous ?

Nos activités reprennent lentement leur vitesse de croisière ce qui nous amène à dire qu’à ce jour notre entreprise ne devrait pas rester impactée par cette cellule de crise. Nos espoirs sont de pouvoir retrouver une « normalité » et de pouvoir dynamiser le développement de notre entreprise avec tous nos collaborateurs. Le support précieux de notre DPO nous y aidera également. Être informé régulièrement par la clc est en plus.

 

Corinne Berlocher, Head of customer relations à Streff Data Protection Services.

 

 

 

Mise en garde ! Répertoire des professionnels – « Carte/Plan de ville Luxembourg » « Mediaservice 24 »

La clc informe ses Membres qu’une société dont l’identité n’est pas claire, démarche depuis peu des entreprises et des indépendants établis au Luxembourg, au titre d’une soi-disant mise à jour et d’une publication de données dans un répertoire des professionnels Internet, non autrement identifié et sur un plan de ville Internet, dont on ne connaît aucune condition ni modalité sur la publication.

L’entreprise démarchée reçoit un document prérempli, comportant un certain nombre d’informations la concernant (nom, adresse, numéro de téléphone, etc.) et est invitée à procéder à la mise à jour desdites données.

Ce document particulièrement flou et trompeur a pour but de semer la confusion chez le destinataire.

Le trouble du professionnel résulte de l’utilisation d’une terminologie inappropriée, comme la référence à la carte et au plan de ville de Luxembourg. De même, l’utilisation du drapeau luxembourgeois est susceptible de faire croire à un annuaire officiel, auquel il peut être important voire obligatoire de figurer. Enfin la société se prévaut d’un soi-disant entretien téléphonique préalable.

La signature et l’envoi de ce document à l’adresse email indiquée (Mediaservice24@yahoo.com) vaut contrat et engage la société démarchée pour une durée de 2 ans, à raison de 40 euros par mois.

Le contrat est automatiquement reconduit pour une durée d’un an, s’il n’est pas dénoncé par écrit au moins trois mois avant son échéance.

Les conditions de résiliation mentionnées dans le document sont contradictoires et sujettes à discussion.

Si vous avez signé le formulaire par erreur ou si votre société a été démarchée, la clc est à votre disposition pour répondre à vos questions ou pour toute assistance.

De manière générale, la clc conseille à ses Membres d’être très vigilants sur les offres reçues dans le cadre de leur activité, et de toujours prendre connaissance des conditions générales de vente au préalable.

La clc invite ses Membres à toujours bien vérifier l’identité du correspondant. Surtout avant de remplir des formulaires avec des données telles que noms, société, numéro de TVA, et plus encore avant de signer.

 

COVID-19 : La parole aux Membres de la clc

La clc a décidé de donner la parole à ses Membres afin qu’ils nous parlent de leur gestion de crise du COVID19 en ayant la clc à leurs côtés. Découvrez l’histoire de Magali Baumgartner-Merz, Responsable Service Ressources Humaines chez GROSBUSCH, « La clc nous a accompagnés avec une très grande fiabilité et une immense réactivité ».

 

Quelle est votre entreprise et vos activités ?

GROSBUSCH S.A. est le spécialiste Luxembourgeois en Fruits & Légumes couvrant le Luxembourg et la Grande Région.

 

Comment avez-vous réagi face à la crise et comment la clc vous est venue en aide ?

Comme toutes les entreprises, la société GROSBUSCH a bien évidemment souffert de cette situation soudaine, qui nous a tous frappés de plein fouet. Cependant, l’entreprise a été capable de réagir vite et de s’adapter en innovant très rapidement. Pour faire face à une nouvelle demande, la société GROSBUSCH a complété son offre en mettant en place en quelques jours un système de « drive in » et de livraison à domicile. Face à tous ces changements, la clc nous a accompagnés avec une très grande fiabilité et une immense réactivité, notamment sur les aspects juridiques liés au congé pour raisons familiales et au chômage partiel, spécifiques au COVID-19.

 

Et la suite…comment la voyez-vous ?

L’alimentaire est un domaine qui couvre les besoins essentiels des consommateurs, c’est ce qui nous permet de rester confiants et optimistes face à l’avenir. Même s’il est clair que le futur sera plein de défis… En cas de besoin, nous savons que nous pouvons solliciter les bons conseils de la clc, et ça c’est rassurant !

 

Magali Baumgartner-Merz, Responsable Service Ressources Humaines chez GROSBUSCH.

 

 

Recommandations de la Chambre de Commerce : déplacement professionnel vers l’étranger

Suite aux évolutions récentes de la pandémie Covid-19, la Chambre de Commerce recommande aux entreprises luxembourgeoises devant se déplacer pour des raisons professionnelles urgentes à l’étranger, de munir leurs salariés en déplacement d’un certificat de test Covid-19 négatif datant de moins de 48h.

Les entreprises peuvent solliciter des tests gratuits pour leurs collaborateurs par simple envoi des informations suivantes à l’adresse mail, covid19@houseofentrepreneurship.lu :

  • Nom de l’entreprise
  • Pays de destination
  • Date du déplacement à l’étranger (du passage de la frontière)
  • Nombre de salariés concernés par le déplacement
  • Motifs et justificatifs éventuels

Dès réception des éléments indispensables à la demande, l’entreprise recevra par retour de mail un code unique (par salarié) et un lien personnalisé pour la prise de rendez-vous en ligne. Les tests sont gratuits et se font sur rendez-vous du lundi au samedi matin, dans l’une des 17 stations de tests du pays.

La Chambre de Commerce rappelle que les délais de transmission des résultats sont de 48 heures et invite les entreprises à préparer leurs déplacements professionnels à temps!

 

Recommandations sanitaires temporaires

Recommandations sanitaires temporaires de la Direction de la Santé à l’attention des personnes physiques dans le cadre de la crise santitaire liée au covid-19.

Vous trouverez ci-après une communication à télécharger provenant de la Direction de la Santé et abordant les différentes mesures sanitaires à respecter :

  •  Recommandations générales
  • Recommandations spécifiques à l’attention des personnes vulnérables
  • Définition des personnes vulnérables

 

 

Téléchargez le document en français et en luxembourgeois.

L’essentiel : «Le redémarrage a été plus lent qu’espéré»

LUXEMBOURG – Le directeur de la confédération luxembourgeoise du commerce (clc), Nicolas Henckes, fait le point sur les conséquences du Covid sur l’activité des commerces.

L’essentiel: Les commerces ont rouvert le 11 mai, il y a près de deux mois. Quel premier bilan tirez-vous de cette réouverture?

Nicolas Henckes: Le redémarrage a été beaucoup plus lent qu’espéré du fait du télétravail de nombreux salariés et fonctionnaires. Néanmoins, certains commerces semblent se remettre en route, même s’il y a des grandes disparités selon les produits et services vendus et selon les localisations. Aux dernières nouvelles, les soldes ont bien démarré.

L’essentiel: La crise sanitaire a fragilisé de nombreuses entreprises au Luxembourg. À quoi faut-il s’attendre en termes de faillites et à quelle échéance?

Nicolas Henckes: Le premier moment de vérité sera de voir le chiffre d’affaires de la rentrée, qui est une période importante pour beaucoup de commerces. Nous pourrions avoir une première série de fermetures à ce moment-là. Le deuxième moment crucial aura lieu après le mois de décembre. C’est à ce moment-là que beaucoup de petits commerces devront évaluer s’ils peuvent continuer ou pas.

 

Lire l’article en entier en cliquant ici.

COVID-19 : La parole aux Membres de la clc

La clc a décidé de donner la parole à ses Membres afin qu’ils nous parlent de leur gestion de crise du COVID19 en ayant la clc à leurs côtés. Découvrez l’histoire de Marie de Decker, Photographe professionnelle, « J’ai participé à différents webinars de la clc notamment concernant les mesures à mettre en œuvre pour continuer à photographier mes clients en toute sécurité ».

 

Quelle est votre entreprise et vos activités ?

Je suis photographe professionnelle.

 

Comment avez-vous réagi face à la crise et comment la clc vous est venue en aide ?

La semaine précédant le confinement tous mes rendez-vous de portraits et évènements ont été annulés. Face à cela j’ai cru que je ne serai jamais plus en mesure d’exercer mon métier, je suis en contact permanent avec des gens… La clc m’a été d’un grand soutien grâce à leur disponibilité au téléphone et par les différents mails d’information reçus, relatant des aides d’urgence disponibles pour nous les indépendants. En complément j’ai participé à différents webinars notamment concernant les mesures à mettre en œuvre pour continuer à photographier mes clients en toute sécurité. Quel masque porter, quel gel utiliser, quelles procédures mettre en place pour procéder aux désinfections de mon studio photo et de mon matériel…

 

Et la suite…comment la voyez-vous ?

La reprise s’est faite sur les chapeaux de roues, shootings photo, vidéos, visites virtuelles… Je dois par contre limiter le nombre de mes sorties quotidiennes au vu des lourdes contraintes d’hygiène et de protections que j’ai mises en place. Moins de sorties veut aussi dire une perte financière ! Je pense que ces habitudes vont devenir une normalité pour moi grâce à l’accompagnement de la clc dont je continue à bénéficier, mais cela demande une attention de chaque instant. Si chacun joue le jeu nous sortirons rapidement de cette crise, j’en suis certaine !

 

Marie de Decker, Photographe professionnelle.

 

Montage: Maison Moderne

L’Observatoire de l’immobilier “Commerce: une reprise à soutenir”

Deux mois après la réouverture des commerces, Nicolas Henckes, directeur de la clc, et Jean-Marie In, Head of Retail & Industrial BeLux d’INOWAI, dressent un premier bilan de la situation. Ils nous livrent leur regard sur l’impact de la crise sanitaire sur le secteur et les facteurs qui seront cruciaux pour la relance.

Après plusieurs semaines de fermeture forcée, tous les commerces ont pu à nouveau ouvrir leurs portes le 11 mai. «La reprise n’a pas été aussi rapide que ce que l’on espérait, notamment à cause de la poursuite de la pratique du télétravail dans de nombreuses entreprises. Nous ne sommes donc pas encore revenus au niveau d’avant-crise, mais la relance est suffisante pour faire renaître un peu d’espoir», commente Nicolas Henckes, directeur de la Confédération luxembourgeoise du commerce (clc), organisation patronale représentant fédérations et entrepreneurs issus des secteurs du commerce, du transport et des services.

L’organisation des soldes aux dates habituelles au Luxembourg ainsi que leur report dans nos pays contribuent à cette relance. «La clc a prôné pour ce maintien des soldes. C’est rassurant de voir aujourd’hui que ce calcul était bon», confie le directeur de la clc, qui, en tant qu’organe de représentation auprès des décideurs et des pouvoirs publics, négocie avec le gouvernement des mesures dans l’intérêt de ses membres. «Cette décision permet en effet d’attirer le chaland frontalier. Pour de nombreux commerçants, c’est une vraie bouffée d’air frais. Et jusqu’à présent, les chiffres chez certains sont meilleurs qu’en 2019, on voit un petit effet de rattrapage», précise Jean-Marie In, responsable de la branche Retail & Industrial BeLux d’INOWAI, qui s’appuie sur une équipe de terrain observant le marché et cherchant à anticiper les tendances à venir afin de pouvoir conseiller au mieux propriétaires et commerçants. Ainsi, la mission d’INOWAI Retail ne se limite pas à présenter un bien disponible à un locataire, mais à concrétiser un accord gagnant-gagnant entre bailleur et locataire.

Des comportements modifiés

Dans cette situation, certains commerces s’en sortent mieux que d’autres. Les produits et services proposés par l’enseigne jouent un rôle important, tout comme la localisation. «De manière générale, les commerces situés en ville et certains centres commerciaux souffrent davantage. Pour éviter de se retrouver en contact avec le coronavirus, les consommateurs privilégient les sites plus petits, moins fréquentés. Face à la crise, le comportement d’achat du consommateur se trouve modifié», constate Jean-Marie In. «Certaines villes voient par exemple les clients locaux les soutenir davantage, mais c’est toujours le pouvoir d’achat qui guidera le consommateur in fine», estime Nicolas Henckes.

Photo Montage: Maison Moderne

 

Lire l’article en entier en cliquant ici.

COVID-19 : La parole aux Membres de la clc

La clc a décidé de donner la parole à ses Membres afin qu’ils nous parlent de leur gestion de crise du COVID19 en ayant la clc à leurs côtés. Découvrez l’histoire de Paulo Ferreira, CEO de FermAgest, « Dès les premiers formulaires, une aide était nécessaire et la clc a répondu à toutes mes questions, et a donné des conseils très astucieux ».

 

Quelle est votre entreprise et vos activités ?

FermAgesT est une agence immobilière.

 

Comment avez-vous réagi face à la crise et comment la clc vous est venue en aide ?

Le service juridique de la clc était, et est, toujours disponible. Dès les premiers formulaires une aide était nécessaire et la clc à répondu à toutes mes questions, et a donné des conseils très astucieux.

 

Et la suite…comment la voyez-vous ?

A mon avis, tant que l’espace aérien hors EU n’ai pas ouvert, mon métier ne fonctionnera pas à 100%. En relation aux nouvelles recommandations de sécurité sanitaire, devenu le nouveau « normal », nous nous adaptons sans difficulté et nous apprécions également de ce fait toutes les informations relatives au sujet de la part de la clc.

 

Paulo Ferreira, CEO de FermAgest.

 

Communiqué de presse : Mobiz – Élection d’un nouveau Conseil d’Administration

Nouveau Conseil d’Administration, de gauche à droite :  Joel Fernandes (Leaseplan), Christian Sander (Intralux), Vincent Henneaux (KBC Lease Luxembourg), Gerry Wagner (Arval), Dominique Roger (ALD Automotive), Arnaud Cruypenninck (Stoll Trucks).

 

Lors de son Assemblée Générale qui s’est tenue le 30 juin 2020, la Fédération Mobiz a élu un nouveau Conseil d’Administration. Après 9 ans de présidence, Gerry Wagner (Arval) a transmis sa fonction de président de la Fédération Mobiz à Dominique Roger (ALD Automotive). Le nouveau président entamera un mandat de 3 ans et sera soutenu par un Conseil d’Administration composé de 5 administrateurs.

 

 

Lire le communiqué en entier ici