Wa Butteker nees zougemaach géife ginn, wier dat eng Katastroph

E Méindeg de Moie war den Direkter vun der CLC, der Confédération Luxembourgeoise du Commerce, eisen Invité vun der Redaktioun.

Et wär eng Risekatastroph, wann d’Butteker nees missten zoumaachen. Dat géif méi grouss Problemer mat sech brénge wéi de Virus selwer. Dat kéint een net maachen, seet de Direkter vun der CLC, der Handelskonfederatioun, den Nicolas Henckes. Hie war e Méindeg de Moien eisen Invité vun der Redaktioun.

Wann ee sech un d’Mesuren hält, wär et sécher an de Geschäfter anzekafen. D’Leit géife sech jo och net do ustiechen. D’Butteker kéint een ophalen, och wann d’Infektioune klammen.

 

 

De ganzen Artikel op RTL.lu liesen an den Interview mam Nicolas Henckes lauschteren

RTL “Gutt Affären a gemëschte Gefiller an de Butteker”

D’Aussiicht, gutt Affären ze maachen, zitt jo vill Leit an d’Solden. Ma wéi gesäit dat nom Corona-Lockdown aus?

Héichsummerlecht Wieder war zwar e Sonndeg net um Rendez-vous. Nawell hunn eng Rei Leit vun dësem verkafsoppene Sonndeg an de Solden an der Stad profitéiert. Opgefall ass awer och, dass verschidde Butteker net opgemaach haten. Vereenzelt Geschäftsleit soten, fir si wär den Optakt vun de Solden dëse Weekend net profitabel gewiescht. Anerer hu bedauert, datt verschidde Butteker net richteg matzéie géifen, spréch just wéineg Wuer soldéieren. Nach anerer waren den Ëmstänn entspriechend zefridden.

En Thema war och d’Verréckele vun de Solden nom 2 Méint laange Lockdown. Sou wéi a Frankräich, wou se ausnamsweis réischt Mëtt Juli ufänken, oder an der Belsch, do ginn d’Solde souguer réischt den 1. August lass. Op dës Manéier hätt ee seng Wuer méi laang kënne mat méi héijer Marge verkafen. Besonnesch, well et duerch de Confinement Retardë bei der Liwwerung goufen. Verschidden Artikele wieren eréischt zanter Kuerzem an der Vente.

De Summerstock misst elo fort, ier d’Leit eventuell fort an d’Vakanz fueren, soten aner Geschäftsleit. Et hätt ee souwisou zanter der Reprise scho vill Spezial-Aktioune gehat.

 

 

De ganzen Artikel op RTL.lu liesen

Paperjam “Dans les starting-blocks pour les soldes d’été”

Dès vendredi, les remises estivales seront une réalité chez les commerçants, qui attendent les clients avec une certaine impatience.

Les commerçants s’affairent à étiqueter les produits avant le jour J: dès vendredi, les soldes d’été commencent au Luxembourg, après un printemps marqué par deux mois de fermeture forcée pour la plupart des enseignes, confinement oblige.

«On espère que les personnes qui télétravaillent en profiteront pour venir en ville les week-ends, car nous avons des ouvertures dominicales», pointe Anne Darin-Jaulin, directrice de l’UCVL.

Mais du côté des commerçants, l’inquiétude prédomine selon le président de la Femo, Marc Muller, qui constate une baisse de la fréquentation particulièrement marquée dans les galeries et les centres commerciaux: «Le but n’est pas que les gens ne viennent qu’aux soldes, nous voulons ramener un flux normal en semaine», dit-il.

Quant aux clients, certains seraient découragés par l’obligation de port du masque à l’intérieur tandis que d’autres appréhenderaient l’essayage des vêtements dans le contexte sanitaire actuel.

 

Lire l’article en entier en cliquant ici.

Rappel – date limite pour introduire les demandes de chômage partiel lié à la relance économique

Nous nous permettons de vous rappeler les délais serrés de remise de demande de chômage partiel pour le mois de juillet.

Celle-ci doit être faite pour le vendredi 26 juin au plus tard.

Pour les entreprises du secteur commerce, veuillez noter que l’aide directe annoncée pour les commerçants de détail (non encore votée par la Chambre des Députés) n’est pas compatible avec le régime de chômage partiel. Aussi, vous allez devoir faire un choix pour les mois de juillet, août et septembre, entre chômage partiel et aide directe, sachant que cette dernière ne couvrira pas 80% du salaire du salarié à l’instar du chômage partiel. Ne sachant pas quand le projet de loi instituant l’aide directe sera voté et publié, il y a donc de grands risques que vous soyez hors délai pour une demande de chômage partiel pour juillet si vous attendez de connaître les modalités de l’aide.

Pour les membres des secteurs du tourisme et de l’évènementiel, l’aide pour vous est compatible avec des mesures de chômage partiel (autre projet de loi non encore voté).

Pour toutes informations complémentaires, n’hésitez pas à nous contacter au 439444-1 ou par mail à info@clc.lu.

La clc & EY vous invitent à un Summer Power Program pour relancer votre activité !

La clc organise pour ses Membres “commerce”, une série d’événéments en collaboration avec son partenaire EY.

Le premier se déroulera sous forme de webinar le lundi 29 juin 2020 de 10h00 à 11h00 :

Sujet : “Comment la COVID-19 pourrait changer le comportement des consommateurs”

Intrervenants : Claude Bizjak, Directeur Adjoint de la clc ; Brice Lecoustey et Kevin d’Antonio – EY Luxembourg

Les points abordés :

– Quels comportements consommateur vont perdurer dans le monde d’après ? Quels nouveaux comportements vont émerger ?

– Quels scénarios macro-économiques pour la sortie de crise ?

– Quels grands changements de paradigme structureront le marché de détail ?

– Quelles implications stratégiques et opérationnelles pour les commerçants ?

– Comment s’organiser pour créer un avantage compétitif durable alors que l’urgence monopolise le quotidien ?

 

Les prochains événements à venir (les dates à définir) :

– BUSINESS PLAN COACHING “Adapter votre business model aux consommateurs”

– WEBINAR “Concentration sur le marketing en ligne et développement d’une stratégie omnicanal robuste”

– VIRTUAL MATCHATHON “Comment innover aujourd’hui pour un avenir meilleur?”

– LIVESTREAM “Comment innover aujourd’hui pour un avenir meilleur”

 

 

Les dates et inscriptions seront prochainement ouvertes sur cette page.

 

Communiqué de presse “Chèques-cadeaux – une approche commune au profit de toutes les parties prenantes !”

Le Ministère de la Protection des consommateurs a mis en place en collaboration avec l’Union luxembourgeoise des consommateurs (ULC), la Confédération luxembourgeoise du commerce (clc) et l’Horesca une charte pour la bonne gestion des chèques-cadeaux.

L’accord gouvernemental

Tout comme annoncé dans le cadre de l’accord gouvernemental et qui notamment prévoit que « des règles claires en matière de durée de validité des chèques-cadeaux seront instaurées », le Ministère de la Protection des consommateurs s’est concerté avec les acteurs concernés du terrain afin de dégager une formule accessible aux bénéfices de toutes les parties prenantes.

En effet, les chèques-cadeaux constituent souvent une solution pratique aussi bien pour les commerçants que pour les consommateurs, mais qui jusqu’ici ne connaît pas de démarche standardisée assurant le respect des intérêts des parties concernées. Afin de mettre en place une base commune garantissant l’application harmonisée des chèques tout en permettant une certaine liberté quant aux modalités d’application, une charte pour la bonne gestion de cet outil s’est avérée le moyen le plus adapté.

La charte

Elaborée sous l’égide du Ministère de la Protection des consommateurs en collaboration avec l’Union luxembourgeoise des consommateurs (ULC), la clc et l’Horesca, la charte reprend les éléments-clés à appliquer lors de l’émission d’un chèque-cadeau.

Bien que les dispositions prévues dans la charte laissent toute liberté au commerçant pour aller plus loin, la charte l’enjoint de respecter un certain nombre de mentions minimales, mais essentielles. Ainsi, un chèque conforme à la charte devra prévoir à côté de l’indication du montant du chèque (sauf sur demande du client), la date d’émission, la durée de validité tout comme l’indication de l’entreprise émettrice. Le chèque sera à libeller dans une des langues usuelles du pays et sa validité minimale sera d’une durée de deux ans. La charte prévoit d’autre part des dispositions quant au remboursement d’un client qui choisirait un produit/service d’une moindre valeur que celle indiquée par le chèque. Dans le souci de prendre en compte les expériences recueillies sur base des modalités recommandées, les parties prenantes ont décidé de revoir la charte après un an d’utilisation.

Soutenir le commerce local

Dans le contexte de la fermeture des commerces suite aux mesures prises pour la gestion de la pandémie COVID-19, la clc avait mis en place l’initiative www.kaaftlokal.lu pour soutenir le commerce local via l’acquisition en ligne de bons d’achat. En effet, ces « chèques » destinés à une utilisation après la réouverture des magasins concernés s’alignent parfaitement aux bonnes pratiques recommandées par la nouvelle charte et seront valables pour une durée de deux ans.

 

 

Consultez la charte ici

Paperjam “Retrouver le sourire après la crise”

Lex Delles a lancé, jeudi 18 juin, la campagne «Smile again» afin d’inciter résidents et frontaliers à faire confiance aux entreprises locales luxembourgeoises. Les commerçants, artisans et représentants de l’horeca se sont félicités de cette nouvelle action de soutien.

Nouveau coup de pouce aux entreprises locales. Jeudi 18 juin 2020, le ministre des Classes moyennes et du Tourisme, Lex Delles  (DP), a présenté la campagne de sensibilisation «Smile again».

Basée sur le thème du masque de protection, elle vise à rendre le grand public sensible aux atouts du commerce local. Cette campagne attire l’attention en particulier sur les atouts économiques et sociaux du commerce, de l’horeca et des entreprises artisanales locales.

Actions de sensibilisation

La campagne «Smile again» proposera différentes actions de sensibilisation à travers le pays, et assurera ainsi une présence affirmée sur les réseaux sociaux.

Afin d’encourager les résidents et les frontaliers à redécouvrir les commerçants, les restaurateurs et les artisans locaux, des affiches, des annonces, des spots radio, une homepage (www.smile-again.lu), ainsi qu’un compte sur l’application Instagram (#SmileAgainLu), sont entre autres mis en place.

 

 

Photo: SIP

Lire l’article en entier en cliquant ici.

RTL Today “”Smile Again” campaign presented by Lex Delles”

The campaign is designed to highlight the benefits of using small and local businesses.

On Thursday, Minister for Tourism and Small & Medium-sized Enterprises, Lex Delles, held a press briefing regarding the new “Smile Again” campaign, which will highlight the personal and social aspects of shopping locally.

Following the coronavirus crisis and subsequent months in lockdown, it is understandable that some consumers may be wary of returning to their favourite stores. The campaign is designed to assuage those concerns and reassure consumers that their local shops, tradesmen and restaurateurs are following safety guidelines with their customers’ best interests in mind.

The reopening of restaurants and cafés proved successful, with other stores now following suit. However, for many small businesses, the financial aid provided by the government may not be enough to keep them afloat. Delles, accompanied by Michel Reckinger (president of the artisans federation), Alain Rix (president of HORESCA), and Claude Bizjak (deputy director of the Luxembourg Trade Confederation), urged the public to make use of their local shops, to help them weather the crisis.

 

 

Photo: https://www.instagram.com/smileagainlu/

Read the article here

Dates limites pour introduire les demandes de chômage partiel lié à la relance économique

Avec la fin de l’état de crise et pour relancer l’économie, de nouvelles modalités d’octroi du chômage partiel aux entreprises touchées par la crise liée au COVID-19 sont en vigueur à partir du mois de juillet et jusqu’au 31 décembre 2020.

Compte tenu de ces nouvelles modalités, les dates limites pour demander le chômage partiel lié à la relance économique pour les deux mois à venir se présentent comme suit:

  • les demandes pour le mois de juillet 2020 doivent être effectuées via MyGuichet.lu du 20 au 26 juin 2020 inclus;
  • les demandes pour le mois d’août doivent être effectuées via MyGuichet.lu du 1er au 12 juillet inclus.

Les demandes pour les mois de septembre, octobre, novembre et décembre doivent être introduites via MyGuichet.lu au plus tard le 12e jour du mois précédent la période de chômage partiel demandée (par exemple avant le 12 août pour la demande de chômage partiel qui se rapporte au mois de septembre). Le bénéfice du chômage partiel ne peut en aucun cas être accordé rétroactivement.

L’entreprise, ou son mandataire (p.ex. une fiduciaire), doit obligatoirement introduire la demande par voie électronique à travers son espace professionnel de la plateforme MyGuichet.lu. La personne qui introduit la demande a besoin d’un produit LuxTrust (p.ex. Token, Smartcard ou Signing stick) ou d’une carte d’identité électronique. En ligne à partir du 20 juin, le formulaire électronique a été élaboré par le ministère de l’Économie avec le soutien du Centre des technologies de l’information de l’État (CTIE).

À partir du 18 juin 2020, la hotline 8002-9191 fonctionne tous les jours ouvrables entre 8 et 17 heures pour répondre aux questions relatives aux demandes de chômage partiel lié à la relance économique.

Delano: “Clc re-elects Ernster as president”

The Confédération luxembourgeoise du commerce (CLC) renewed its board of directors at the end of its ordinary general meeting on Monday.

President Fernand Ernster’s opening speech highlighted the modernisation process in which the CLC trade confederation has been engaged over the past few years, with the aim of always better serving its members, but also the need for strong and determined governance to face the current crisis that is heavily affecting the trade, transport and services sectors.
Photo: Mike Zenari/archives

 

Read the article here