Luxemburger Wort “L’événementiel pas vraiment à la fête”

A l’arrêt depuis deux mois, et ne percevant pas de reprise avant de longs mois, le secteur de l’événementiel a décidé de se fédérer. LEA entend ainsi défendre les intérêts d’un secteur qui pèse près d’un demi-milliard d’euros dans l’économie luxembourgeoise.

Pas de mariage, pas de salon, pas de congrès, pas d’anniversaire, pas de grands meetings, pas de concert, pas de réception à l’occasion de telle sortie de nouveaux produits, pas de grande rencontre sportive, pas d’événement culturel… Ne cherchez pas: tout ce qui remplissait les plannings de la centaine d’entreprises luxembourgeoises du secteur de l’événementiel a disparu. Autant de rendez-vous et donc de commandes disparus. De quoi plonger dans une crise majeure un secteur qui emploie près de 2.000 salariés en fixe et autant en occasionnel.

Et c’est bien, dans un premier temps, pour se faire entendre des décideurs politiques que la profession a décidé de se rassembler en fédération. Ainsi est née LEA, la Luxembourg Event Association. «Nous étions nombreux dans ce secteur d’activité mais pas unis, constate son premier président Charles Schroeder. Maintenant, nous devons défendre nos intérêts.» Des intérêts qui permettront aussi bien à des traiteurs, éclairagistes, installateurs de mobilier, hôtesses d’accueil, traiteurs, personnels administratifs, serveurs, décorateurs ou autres wedding planners de ne pas venir gonfler les chiffres de l’ADEM d’ici peu.

 

Lire l’article en entier en cliquant ici.

Réponses aux questions du [WEBINAR] Les recommandations sanitaires Covid-19 pour les secteurs du commerce, des transports & des services

Retrouvez ci-dessous la retranscription des questions posées par les participants au [WEBINAR] Les recommandations sanitaires Covid-19 pour les secteurs du commerce, des transports & des services, assuré par le STM.

 

 

Accédez aux questions et réponses en cliquant ici.

 

 

Communiqué de presse : Naissance d’une nouvelle Fédération affiliée à la clc « LEA : Luxembourg Event Association »

En ce jour a eu lieu la constitution de la Fédération « LEA, Luxembourg Event Association ».

Le secteur de l’événementiel, qui compte actuellement quelques 120 entreprises actives dans sept filières différentes, et qui emploie plus de 3.000 salariés, a été fortement touché par la crise du COVID-19. Ayant été un des premiers secteurs impactés par l’arrêt des activités, ils seront très probablement les derniers à pouvoir s’inscrire dans une reprise normale.

Networking, congrès internationaux, débats, tables rondes, anniversaires d’entreprises et privés, mariages, ce secteur est à l’évidence très ancré dans notre quotidien et il devra s’adapter.

La crise actuelle a réuni ce secteur, mais LEA ne souhaite cependant pas se restreindre à surmonter cette dernière. C’est dès aujourd’hui que le domaine veut se réinventer, innover et redonner confiance aux clients privés et professionnels.

 

 

Lire le communiqué ici.

 

 

Posted in clc

Paperjam “Le début des soldes d’été maintenu au 26 juin”

La CLC a annoncé le maintien des soldes d’été au 26 juin prochain. Dans le secteur de l’habillement, les détaillants misent beaucoup sur ces quatre semaines de remises pour remonter la pente après la fermeture forcée du coronavirus.

La date des soldes d’été reste inchangée au Luxembourg, a confirmé la CLC mardi en fin de journée alors que l’organisation rencontrait de nombreuses demandes d’affiliés désireux d’être fixés sur le calendrier.

Rendez-vous est donc donné du vendredi 26 juin au samedi 25 juillet pour quatre semaines de remises auprès des boutiques du pays.

«On attend les soldes avec impatience», confie le président de la Femo (Fédération de la mode) Marc Muller. Si la fréquentation de sa maroquinerie a bien redémarré lors de la première semaine d’activité le 11 mai, les chalands se font à présent plus rares, à quelques exceptions près. «On a de la chance d’avoir la Fête des mères au Luxembourg le 14 juin», note notre interlocuteur.

 

Photo: Romain Gamba  / Maison Moderne

 

La clc accueille une nouvelle collaboratrice : Aziza Sultanova !

Aziza Sultanova, 25 ans, a rejoint le service communication de la Confédération luxembourgeoise du commerce (clc) le 25 mai 2020. Elle est diplômée d’une licence en sciences de l’information et de la communication et d’un master en langues étrangères et négociation de projets internationaux.

Aziza Sultanova a fait ses premières expériences durant des stages effectués chez EDHEC Business School et le Centre européen pour les langues vivantes du Conseil de l’Europe. Elle a ensuite travaillé dans le cabinet d’avocats Arendt & Medernach avant de rejoindre la clc en tant que chargée de communication junior.

Posted in clc

Luxemburger Wort “Les soldes luxembourgeois maintenus au 26 juin”

Un temps remise en cause, la date des soldes restera finalement inchangée. Les bonnes affaires s’étaleront donc jusqu’au 25 juillet au Grand-Duché.

Avancer, maintenir, reculer. Trois options étaient sur la table au sortir de cette crise du covid-19 particulièrement délicate pour les commerces. La Confédération luxembourgeoise du commerce s’en était ouverte au gouvernement, mais la CLC a finalement décidé de ne pas bousculer le calendrier. Les soldes d’été 2020 se dérouleront bien sur un mois, du vendredi 26 juin au samedi 25 juillet.

Pour Claude Bizjak, directeur-adjoint de la CLC, ce maintien s’est avéré indispensable car constat a été fait que les habitudes shopping reprenaient timidement. «Les magasins auraient pu faire les plus petits prix imaginables, s’il n’y avait personne dans les rues, cela aurait été un coup d’épée dans l’eau». Par ailleurs, de nombreux commerçants tentent actuellement de retrouver un peu de trésorerie, «commencer par brader ne leur aurait apporté que des piécettes alors que l’on peut encore espérer un peu plus pour quelques semaines».

 

Photo : Lex Kleren

 

Lire l’article en entier en cliquant ici.

Soldes d’été 2020

Suite aux nombreuses demandes qui nous ont été adressées, la clc informe que les dates des soldes d’été (du vendredi 26 juin au samedi 25 juillet 2020) sont maintenues.
De même, les dérogations ayant déjà été accordées pour les ouvertures dominicales restent applicables, notamment celles relatives à l’autorisation d’ouverture de tous les commerces du Grand-Duché durant la période des soldes.

Replay [WEBINAR] COVID19: le service juridique de la clc répond à vos interrogations sur la gestion de cette crise

Retrouvez en vidéo la 2nd session du webinar assuré par le service juridique de la clc “COVID19: le service juridique de la clc répond à vos interrogations sur la gestion de cette crise”.

 

Paperjam “Les patrons attendent le plan de relance dans les faits”

Les représentants des différents secteurs économiques se réjouissent du contenu du plan de relance présenté mercredi par le gouvernement. Ils attendent cependant des précisions sur les 23 mesures dévoilées. L’Horesca reste, pour sa part, dans l’expectative quant à la reprise.

Prolongement des aides remboursables aux entreprises, chômage structurel pour les plus touchés, nouvelles subventions directes au commerce… Le gouvernement a présenté son plan de relance de l’économie luxembourgeoise mercredi 20 mai.

Ce nouveau paquet «Neistart Lëtzebuerg»  (un nouveau départ pour le Luxembourg) est construit autour de trois priorités pour «une reprise durable et solidaire de l’économie luxembourgeoise»,  selon le communiqué du gouvernement :

  • encourager l’emploi;
  • soutenir les entreprises dans les secteurs les plus touchés;
  • promouvoir une relance économique durable.

 

Lire l’article en entier en cliquant ici.

Luxemburger Wort “Les soldes n’attendent plus qu’un feu vert”

Le ministère des Classes moyennes devra vite trancher pour savoir si les prochains soldes peuvent être avancés, maintenus aux dates initiales, élargis ou… annulés. Pour l’heure, les commerces sont dans l’attente d’une réponse.

Initialement, la date des prochains soldes était fixée du 24 juin au 25 juillet. Mais le covid-19 a mis son grain de sel dans l’activité commerciale depuis. Et c’est peu dire que les boutiques sont et vont être à la peine. Aussi, l’idée de revoir le calendrier des promotions est-elle dans l’air. «Au nom de la Confédération luxembourgeoise du commerce, nous avons alerté Lex Delles, le ministre des Classes moyennes, à ce sujet. Et l’on est impatient d’avoir sa réponse», signale Claude Bizjak​, directeur-adjoint de la clc.

Aujourd’hui, de nombreux commerçants se retrouvent non seulement avec la collection printemps sur les bras mais sans liquidités pour se réapprovisionner, et proposer des nouveautés de saison. Avancer les soldes, et sans doute attirer par ce biais plus de consommateurs en magasin, permettrait donc de faire revenir un peu de cash dans des caisses bien vides. «Ce roulement des pièces proposées est effectivement essentiel pour pérenniser les activités. Ce cycle a été brutalement interrompu.»

Mais permettre aux marchands de casser les prix au plus vite ne serait pas forcément la solution la plus adéquate. Car il ne faut pas oublier que les magasins restent limités dans le nombre de clients pouvant être reçus dans les rayons (en fonction de leur surface de vente). «Créer l’attirance et ne pas pouvoir y répondre, en créant des files d’attente, serait contre-productif», souligne Claude Bizjak.

 

Lire l’article en entier en cliquant ici.